Aujourd'hui,
URGENT
Meeting du CED: le Naaba Kiiba de Tampouy met en garde Pascal Zaïda
USA : la dernière version du décret anti-immigration du président américain a été bloquée par la justice.
Développement : le président de la BAD assure que l’Afrique détient la clé pour nourrir 9 milliards de personnes d’ici à 2050. 
Education : le Conseil des ministres approuve le recrutement de 250 enseignants dans les domaines techniques et 400 conseillers techniques.
Santé: un projet de loi portant fonction publique hospitalière adopté en conseil des ministres.
Finances: les dépenses des collectivités territoriales en 2015 se chiffraient à 182 milliards de FCFA. 76 milliards de FCFA exécutés.
Finances: les recettes des collectivités territoriales en 2015 estimées à 181,32 milliards de FCFA. 62% mobilisés (Conseil des ministres).
Football: la saison 2017-2018 du «Fasofoot», championnat national, débute ce vendredi 20 octobre. 
Justice: le MBDHP appelle à une marche le 4 novembre 2017 pour réclamer le jugement des dossiers de l'insurrection et du putsch.
Kenya : une membre de la commission électorale démissionne, en accusant ses collègues de partialité.

Dans cette déclaration, le Syndicat national des artistes musiciens du Burkina Faso dénonce une gestion catastrophique au sein du Bureau burkinabé des droits d’auteurs (BBDA).

 «Camarades artistes du Burkina Faso, depuis un certain temps le Synamub (Syndicat national des  artistes musiciens du Burkina Faso) constate une gestion catastrophique au sein du BBDA (Bureau Burkinabé des droits d’Auteurs). Cette gestion se traduit par l’absence de démocratie dans la désignation des membres du Conseil d’Administration de l’institution.

En effet, il s’est tenu le 26 octobre 2016 une assemblée générale du BBDA à laquelle certaines structures représentatives des artistes musiciens n’ont pas été invitées. Il s’agit entre autres de Nouvelles Nation, du Synamub, etc.

Et pourtant c’est à cette assemblée générale précisément que l’on a désigné les membres du conseil d’Administration au mépris  d’une catégorie importante des artistes. Nous rappelons que le Conseil d’Administration du BBDA  discute et décide du sort des artistes(les questions de soutien,  de paiement, etc.).

Au regard de ce qui précède, le Synamub tient à marquer son désaccord face au clientélisme,  au copinage et à l’absence de démocratie. C’est pourquoi le Synamub lance un vibrant appel aux artistes :

– à se mobiliser pour faire barrage à toute forme de confiscation du BBDA ;
-à refuser que la désignation en tant que membre du Conseil d’administration du BBDA ne soit pas conditionnée par l’allégeance à des individus égoïstes ou à des roitelets.

Non au clientélisme !
Non au copinage !
Non à la gestion autarcique du BBDA !
Vive les artistes musiciens du Burkina Faso !
Vive le SYNAMUB ! »
Fait à Ouagadougou le 31 octobre 2016
Le  Secrétaire  Général
Abdoul Kader OUATTARA alias Almamy KJ

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir