Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

TRIBUNE

Tribune conjointe de Mme Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne et Moussa Faki Mahamat, Président de la commission de l'Union africaine.

L'Union européenne et l'Afrique sont des partenaires stratégiques de longue date, dont la prospérité et la sécurité sont étroitement liées.

Le partenariat entre l'Afrique et l'Europe arrive enfin à maturité et il est temps de le porter à un niveau supérieur. L'Afrique veut prendre son avenir en main et l'Europe a besoin d'une Afrique forte. Nos aspirations coïncident. Nous voulons promouvoir les femmes et créer des emplois pour les jeunes, stimuler l'innovation numérique, promouvoir une croissance économique durable et des opportunités, et faire taire les armes en Afrique. Nous sommes chacun prêts à jouer notre rôle pour atteindre ces objectifs.

Au cours des prochains mois, nos deux continents discuteront de la manière de concrétiser ces aspirations. Récemment, la Commission de l'Union africaine et la Commission européenne ont tenu leur dixième réunion collégiale. Il s'agit du premier jalon d'une année qui peut redéfinir la coopération entre nos continents grâce à une série de réunions de haut niveau qui aboutiront au sommet UE-UA à Bruxelles en octobre.

Nos deux continents évoluent rapidement et le monde est beaucoup plus complexe, mais avec l'Agenda 2030 pour le développement durable et l'Agenda 2063 de l'UA, nous avons montré que, si l'Europe et l'Afrique unissent leurs forces, nous pouvons contribuer à façonner un nouveau paradigme pour le multilatéralisme et un avenir meilleur pour les prochaines générations.

Nous avons besoin d'un partenariat plus solide pour relever les principaux défis d'aujourd'hui, que ce soit la transition verte ou la transformation numérique, et pour répondre aux aspirations de nos jeunes, lutter contre les inégalités et alléger les souffrances des réfugiés, des personnes déplacées et des victimes de violations des droits de l'homme.

La croissance économique en Afrique continue de dépasser celle des autres continents. L'Afrique abritera la majorité des économies à la croissance la plus rapide au monde dans les années à venir. Le climat des affaires s'améliore et la révolution numérique se propage rapidement: trois Africains sur quatre ont un téléphone mobile et les start-up africaines attirent des investissements du monde entier. L'Accord de libre-échange continental africain ajoute un effet multiplicateur à ces tendances en créant un marché de 1,2 milliard de personnes, mais nous devons surmonter les problèmes de connectivité et combler le déficit de compétences sur le marché du travail grâce à l'éducation et à la formation. Nous pouvons intensifier l'utilisation des technologies numériques pour soutenir le développement, la transformation économique et les affaires.

Notre coopération s'appuie sur plus de deux décennies de partenariat entre nos organisations sœurs. L'UE en tant que bloc est le premier partenaire de l'Afrique en matière de commerce, d'investissement, d'aide au développement et de sécurité, et l'Afrique dans son ensemble est le troisième partenaire commercial de l'UE.

Nous travaillons en étroite collaboration pour la mise en œuvre de l’initiative de l’Afrique visant à faire taire les armes à feu. L'Europe soutient les solutions africaines aux problèmes africains, et nous nous engageons à adapter notre soutien aux institutions africaines face à l'évolution des menaces à la sécurité, telles que le terrorisme, le trafic et la criminalité transnationale.

Reconnaissant que l'Afrique est parmi les plus touchés par le changement climatique, les deux continents ont joué un rôle clé dans l'adoption de l'Accord de Paris fixant des objectifs ambitieux pour l'action climatique. L'Europe a pour objectif de devenir neutre pour le climat d'ici 2050, tandis que l'Afrique souhaite ajouter à l'adaptation et à l'atténuation sa volonté de promouvoir des voies d'industrialisation et d'urbanisation plus propres. Ensemble, nous devons promouvoir des solutions technologiques durables qui préservent la planète.

Cette année doit apporter un changement tangible pour les Africains et les Européens. Les années 2020 peuvent être la décennie d'une nouvelle amitié plus mûre entre nos deux continents. Ensemble, nous pouvons construire des solutions qui fonctionnent aussi bien pour l'Afrique que pour l'Europe.

#AUEU

#EUAU

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir