Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la production céréalière prévisionnelle de la campagne agricole 2017-2018 estimée à 4 552 273 tonnes.
Burkina: la production céréalière en baisse de 0,32% par rapport à la campagne agricole précédente.
Burkina: la production céréalière en baisse de 1,01% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. 
Burkina: les productions céréalières prévisionnelles rapportées aux besoins de consommation font ressortir un déficit brut de 72 677 tonnes
Campagne agricole: près de 3 millions de Burkinabè seront en situation d'urgence alimentaire
La Haye: Ratko Mladić condamné à la prison à perpétuité
Campagne agricole: 17 provinces déficitaires (Conseil des ministres)
Burkina: Les administrateurs civils observeront trois jours de grève ( 28 au 30 novembre 2017)
Religion: la célébration du Maouloud est prévue dans la nuit du jeudi 30 novembre au vendredi 1er décembre 2017 (FAIB).
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro intègre la nouvelle direction du RDR comme vice président chargé de la région du Tchologo

TRIBUNE

Dans cette déclaration, le Syndicat national des artistes musiciens du Burkina Faso dénonce une gestion catastrophique au sein du Bureau burkinabé des droits d’auteurs (BBDA).

 «Camarades artistes du Burkina Faso, depuis un certain temps le Synamub (Syndicat national des  artistes musiciens du Burkina Faso) constate une gestion catastrophique au sein du BBDA (Bureau Burkinabé des droits d’Auteurs). Cette gestion se traduit par l’absence de démocratie dans la désignation des membres du Conseil d’Administration de l’institution.

En effet, il s’est tenu le 26 octobre 2016 une assemblée générale du BBDA à laquelle certaines structures représentatives des artistes musiciens n’ont pas été invitées. Il s’agit entre autres de Nouvelles Nation, du Synamub, etc.

Et pourtant c’est à cette assemblée générale précisément que l’on a désigné les membres du conseil d’Administration au mépris  d’une catégorie importante des artistes. Nous rappelons que le Conseil d’Administration du BBDA  discute et décide du sort des artistes(les questions de soutien,  de paiement, etc.).

Au regard de ce qui précède, le Synamub tient à marquer son désaccord face au clientélisme,  au copinage et à l’absence de démocratie. C’est pourquoi le Synamub lance un vibrant appel aux artistes :

– à se mobiliser pour faire barrage à toute forme de confiscation du BBDA ;
-à refuser que la désignation en tant que membre du Conseil d’administration du BBDA ne soit pas conditionnée par l’allégeance à des individus égoïstes ou à des roitelets.

Non au clientélisme !
Non au copinage !
Non à la gestion autarcique du BBDA !
Vive les artistes musiciens du Burkina Faso !
Vive le SYNAMUB ! »
Fait à Ouagadougou le 31 octobre 2016
Le  Secrétaire  Général
Abdoul Kader OUATTARA alias Almamy KJ

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir