Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le procès du putsch manqué de 2015 de nouveau renvoyé au 29 juillet, dans l'attente d'une décision du Conseil constitutionnel. 
Football: Kamou Malo, précédemment coach de l'USFA, est le nouveau sélectionneur des Etalons (communiqué FBF).  
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France

Dans cette déclaration, Zéphirin Diabré en tant que président d’honneur du forum d’amitié Sino Burkinabè (Fasib) salue la décision des autorités burkinabè de rompre les relations diplomatiques avec Taiwan. Néanmoins, il estime que ce divorce ne doit pas être  frappé du « sceau de l’amertume » car on peut bel et bien continuer nos relations commerciales avec Taiwan.

Ceci est une tribune du député Moussa Zerbo sur l’état de la route nationale N°1 qui relie Ouagadougou à Bobo Dioulasso. Pour lui, il est impératif de prendre des mesures pour rénover cette route stratégique pour l’économie nationale. 

Dans cette tribune, Bassolma Bazié, secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) donne sa lecture sur la récente déclaration du gouvernement relative à la pratique du Sit-in. Le ministre porte parole du gouvernement, Remis Dandjinou à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 2 mai dernier citant un avis du Conseil d’Etat avait laissé entendre que la pratique du Sit-in au Burkina était illégale. Bassolma Bazié, quant à lui, estime que le sit-in est bel et bien légal ».

 Dans cette lettre ouverte, le journaliste Adama Ouédraogo Damiss, inculpé dans l'affaire du putsch manqué de septembre 2015 interpelle le président du Faso sur les conditions de son traitement par le procureur militaire. Il demande de ce fait au chef de l'Etat de faire cesser l'injustice que pratique le sieur Zanré à son encontre.

Dans cette lettre ouverte, Me Paul Kéré interpelle le président du Faso sur l’affaire de la gestion du manganèse de Tambao. L’homme de droit invite le chef de l’Etat à continuer la collaboration avec la Société de droit burkinabè, Pan African Minerals, TAMBAO dans l'exploitation du gisement.

Dans cette tribune, le député Alitou Ido donne sa lecture sur la situation nationale du pays. Le député de l’opposition, ehorte les Burkinabè à Taire les « profondes divergences pour enfin construire le bouclier qu’il nous faut pour protéger, défendre et développer notre cher pays ».

Dans cette tribune, le député Moussa Zerbo de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) tire la sonnette d’alarme quant à la situation de la ville économique du Burkina. Il invite le gouvernement à implanter  la future usine textile à Bobo Dioulasso.

Résumé: Le présent article examine les conséquences du contact entre le jula véhiculaire et les langues maternelles des populations autochtones de la province de la Léraba (située à l’extrême Ouest du Burkina Faso). Une analyse des toponymes, des patronymes, des prénoms et des pratiques langagières dans ladite province nous permet de mesurer l’ampleur du degré d’influence culturel des Jula sur les populations locales qui y vivent. La langue jula est en effet omniprésente dans les pratiques langagières de la population. De même, les noms de familles et de lieux, ainsi que les prénoms y sont en majorité d’origine jula.

Dans ce communiqué de presse, le centre de développement de l’'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) présente les grandes lignes de son étude sur les inégalités de genre SIGI Burkina Faso réalisé en partenariat avec le gouvernement burkinabè et la coopération autrichienne. Dans ladite étude, les chercheurs indiquent que le Burkina Faso gagnerait à prendre en considération  les normes sociales discriminatoires dans sa politique globale de lutte contre les inégalités hommes-femmes.

Le Caucus des cadres pour le changement (3C)  donne sa lecture suite à l’actualité politique de ces dernières semaines marquée par la visite du Président français Emmanuel MACRON, la sortie du Premier Ministre sur le bilan des deux années passées à la tête du gouvernement, et celle du Président de l’Assemblée nationale réagissant aux résultats de l’enquête parlementaire sur l’éducation au Burkina Faso.

Pour le statisticien et expert en sondage d'opinions Honko Roger Judicaël  Bemahoun, c’est le mauvais échantillonnage qui  explique la piètre prestation des étudiants après le discours  du président français  Emmanuel Macron à l’université Ouaga 1 professeur Joseph Ki-Zerbo.  Il s’en explique.

Cette tribune appelle les autorités françaises à lever le secret défense sur les documents relatifs à l’assassinat de Thomas Sankara et l’arrestation de François Compaoré, frère cadet de l'ancien président Blaise Compaoré, soupçonné d'être impliqué dans le meurtre du journaliste Norbert Zongo.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé