Aujourd'hui,
URGENT
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018
Filière coton: le gouvernement burkinabè va injecter plus de 14 milliards de F CFA «pour sauver la filière»
Burkina: le groupe Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS), revendique l’assassinat du maire de Koutougou 
Culture: La 2e édition des Nuits du Djongo se tiendra du 4 au 6 mai prochain à Pô et à Tiébélé
Sénégal: six mois de prison ferme pour l’élu d’opposition Barthélémy Dias (RFI)
Politique: Roch Marc Christian Kaboré échangera jeudi avec l’opposition politique burkinabè sur des questions d’intérêts nationaux. 
Guinée-Bissau: le nouveau Premier ministre chargé d'organiser des législatives
Média: La radio demeure le canal d’information préféré des Burkinabè (58%)
Média: Savane FM, Oméga FM et RNB, les radios les plus écoutées à Ouagadougou (étude)
Kantchari: Un mort et une centaine de déplacés dans un conflit inter-communautaire (AIB)

SPORT

La Fédération internationale de football (FIFA) a dévoilé le classement FIFA du mois de février 2017, quatre jours après la fin de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Gabon 2017). Les équipes qui ont brillé durant cette CAN 2017 en profitent pour effectuer un bon spectaculaire par rapport au mois de janvier. Ainsi, le Burkina Faso, de la 53è, fait un bond de 15 places pour occuper la 38è position de ce classement.


Dans ce classement FIFA, l’Egypte et le Cameroun sont désormais deux des trois sélections africaines les mieux placées. Les deux finalistes de la CAN 2017 sont respectueusement 23e et 33e, tandis que le Sénégal est classé 31e, la Tunisie (36e) et la RD Congo (37e) complètent ce top 5 continental du classement FIFA.
Parmi les plus fortes baisses, il y a la Côte d’Ivoire qui passe de la 34e à la 47e place, et l’Algérie qui chute du 39 au 50e rang. Le top 5 mondial reste inchangé avec l’Argentine en tête devant le Brésil, l’Allemagne, le Chili et la Belgique.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé