Aujourd'hui,
URGENT
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier

SPORT

Les Etalons du Burkina, qui ont arraché la troisième place samedi dernier à la Coupe d'Afrique des Nations Gabon 2017, sont rentrés ce dimanche 5 février 2017 à Ouagadougou où ils ont été  accueillis à la descente d'avion par le Premier ministre, Paul kaba Thiéba.


Six matchs, trois victoires, trois matchs nuls, huit buts marqués et trois buts encaissés, c’est le bilan que l’on peut faire de la participation les Etalons du Burkina Faso à cette CAN 2017. Les Etalons ont été merveilleux en déjouant tous les pronostics qui les logeaient parmi les équipes outsiders de ce tournoi à l’issu duquel la bande à l’entraineur Paulo Duarte a fait retentir six fois le Dytanié  au Gabon.

La reconnaissance de la nation burkinabè aux joueurs, à l’encadrement technique et à tous les acteurs du football ne s’est pas fait attendre ce dimanche 5 février à Ouagadougou. Les Etalons ont en effet reçu un accueil digne de leur rang depuis l’aéroport international de Ouagadougou en passant par les artères de la ville, à la place de la Nation où ils ont pris un bain de foule.

« Nous sommes simplement fiers du parcourt des Etalons. Je dis merci à cette population de Ouagadougou pour cette mobilisation qui démontre combien de fois ce pays est uni », a laissé entendre Armand Béouindé, le maire de la commune de Ouagadougou. Charles Kaboré, le capitaine des Etalons, n’aura pas de mots que le « merci » en signe de reconnaissance à l’immense foule venue leur témoigner sa gratitude. 

Après le bain de foule, les Etalons ont été reçus par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et ont été faits Commandeurs de l'Ordre national.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir