Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SPORT

Les Etalons du Burkina croisent les crampons avec les Mourabitounes de la Mauritanie ce vendredi 22 mars 2019 au stade du 4-août de Ouagadougou. Match comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la CAN Egypte 2019, les Étalons qui ont l’obligation d’une victoire vont devoir aller au front sans Dylan Ouédraogo, Patrick Malo, Alain Traoré (blessés) et Bertrand Traoré incertain.

Les poulains de Paulo Duarte ont l’obligation d’une victoire avant d’espérer que le Botswana tienne tête à l’Angola dans cette poule. Mais à la conférence de presse d’avant match ce jeudi, l’entraineur des Étalons s’est montré peu rassurant. En effet, quatre joueurs de Duarte sont à l’infirmerie. Malgré ce handicap, il entend jouer crânement ses chances.

Mais pourquoi convoquer des joueurs blessés ? A cette question, Paulo Duarte fait remarquer que ce ne sont que des blessures passagères. Pour le cas de Bertrand Traoré, Duarte dit attendre la dernière réaction du joueur avant de décider s’il jouera ou pas. «C’est un coup dur pour moi mais je ne peux pas faire autrement. C’est malheureusement la réalité des joueurs burkinabè. A chaque match, il y a des blessés. En plus, le Burkina n’a pas assez de joueurs en Ligue 1», argumente Duarte.

Contrairement à homologue burkinabè, Moustapha Sall, l'entraineur de la Mauritanie n’a qu’un seul joueur à l’infirmerie. L'entraîneur se réjouit de cette situation et entend jouer pour le prestige afin de donner une belle image de la Mauritanie. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé