Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SPORT

La Côte d’Ivoire et le Niger sont les deux pays qui prendront part à la 4e édition du Tournoi international du football féminin de Ouagadougou qui se tiendra du 6 au 9 septembre 2018 à Ouagadougou.

Le TIFFO se veut une tribune par excellence de promotion du football féminin et également un espace de promotion de la paix et de la stabilité dans l’espace CEDEAO. En quatre ans d’existence, le TIFFO qui renaît de ses cendres (l’édition 2017 n’a pu avoir lieu) a selon sa promotrice, Mme Karama, contribué énormément au développement du football féminin au Burkina. «Nous avons fourni beaucoup de joueuses à l’équipe nationale féminine à l’image de Juliette Nana, Etalon d’or 2018. C’est un pur produit des Princesses du Kadiogo et du TIFFO. Cela veut dire que c’est un véritable tremplin pour nos footballeuses et cela mérite un soutien et l’accompagnement des autorités et des sponsors», a laissé entendre Mme Karama qui estime que c’est la seule compétition qui donne de la visibilité au football féminin.

Marraine de l’édition 2018, Rokya Rouamba, député et présidente du groupe caucus genre à l’Assemblée nationale du Burkina, estime que l’initiative mérite d’être soutenue afin que la gente féminine puisse s’exprimer à travers le sport, se maintenir et avoir un mental pour faire face aux défis auxquels sont confrontés les femmes. «L’Assemblée nationale et le caucus genre à travers ma modeste personne ne ménagera aucun effort pour accompagner cet événement», a soutenu l’honorable Rouamba à l’occasion de la conférence de presse de lancement ce lundi 3 septembre 2018 à Ouagadougou.

Ce tournoi va donc connaitre la participation des équipes des Etincelles de Ouagadougou, des princesses du Kadiogo, des Onzes sœurs de Gagnoa de la Côte d’Ivoire et de Rive droite de Niamey du Niger. Tournoi des cinq nations au départ, puis devenu TIFFO, l’organisation de cet événement rencontre pas mal de difficultés selon Aibatou Nyampa, présidente du comité d’organisation. Ce qui justifie d’ailleurs l’absence de plusieurs équipes qui ont l’habitude de prendre part à ce tournoi. Il s’agit notamment des équipes de l’intérieur du pays et celles d’autres pays de la sous-région. D’où l’appel de Mme Karama à un sursaut national. En rappel, l’édition 2016 a été remportée par Rive droite de Niamey.

Programme du TIFFO 2018
6/09/2018 : Etincelles/RD Niger au stade municipal de Ouagadougou à 18H
7/09/2018 : Princesses/OS Gagnoa au stade municipal de Ouagadougou à 7H30
8/09/2018 : Etincelles/Princesses au stade municipal de Ouagadougou à 7H30
8/09/2018 : OS Gagnoa/RD Niger au stade municipal à 15H00
9/09/2018 : 1er/2ème au stade municipal à 15H30
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir