Aujourd'hui,
URGENT
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire

SPORT

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a célébré ses 49 ans d’existence du 30 juin au 1er juillet 2018 à Ouagadougou. La compétition de pétanque a été remportée à cette occasion par le Burkina Faso devant la Côte d’Ivoire.


Après avoir remporté les deux premières parties, les Ivoiriens égalisent (5-5) avant de prendre l’avance sur les Burkinabè. La triplette burkinabè composée de Oumar Kabré, Robert Tiendrébéogo et Mouhamadou Nakoulma redouble alors d’effort. Face à des Ivoiriens plus adroits dans le placement court (six mètres environ), les Burkinabè exploitent cette faille lorsqu’ils ont l’avantage de la mène pour obliger les Ivoiriens à jouer long. Une stratégie qui s’avère payante. «Les Ivoiriens aiment les jeux courts. Jouer 6 à 7 mètres alors que nous préférons les jeux longs à partir de 8, 9, 10 mètres. Ils avaient exploité cela. Mais nous sommes revenus», explique Robert Tiendrébéogo.

A ce jeu, les boulistes burkinabè prennent à défaut les Ivoiriens jusqu’à obtenir la victoire (13-10) à la troisième Men, grâce à un Mahamoudou Nakoulma très en forme. Les Étalons boulistes prennent ainsi leur revanche sur leurs homologues de la Côte d’Ivoire qui les avaient battus l’année dernière à Ouagadougou lors de la précédente édition.

Une compétition qui se termine ainsi sous de bonnes hospices. Très heureux, Macaire Kaboré, le président de la Fédération burkinabè de pétanque, estime que la compétition était d’un haut niveau et va permettre à ses boulistes de préparer des compétitions internationales. Au total, la compétition a regroupé 5 triplettes de la Côte d’Ivoire, 17 du Niger, 3 du Mali et 50 du Burkina Faso. «Nous avons eu cinq pays de la CEDEAO alors que la compétition était réservée uniquement au Burkina. Cela signifie que l’intégration à travers la CEDEAO est en marche», s’est réjoui Francis Chuks Njoaguan, le directeur du Centre de développement de la jeunesse et des sports (CDJS). Il faut noter la présence de la forte délégation béninoise (50 personnes pour 16 triplettes) à cette compétition.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir