Aujourd'hui,
URGENT
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»
Vatican: le pape François se rendra aux Emirats arabes unis en février 2019 où il participera à une rencontre inter-religieuse
G5 Sahel: plus de 1 300 milliards de F CFA (2 milliards d'euros) mobilisés pour le financement du programme d’investissements prioritaires

SPORT

Après Abidjan, les Etalons boulistes ont encore fait parler d’eux à la première édition de l’Open international de Dakar tenu du 11 au 13 mai 2018.


Tout comme au Tournoi international de pétanque d’Abidjan, l’équipe A des Etalons boulistes a été éliminée en 1/8 finale (13-2), cette fois par la Côte d’Ivoire. Il faut noter que la triplette ivoirienne était composée de joueurs béninois, nigérien et ivoirien. Sur 16 pays engagés, le Burkina était présent avec trois équipes dans cette compétition. Si l’équipe A a eu le mérite de se classer 9è, l’équipe B elle, s’est classée 17è et l’équipe C quant à elle, a occupé la 18è place.

Macaire Kaboré, président de la Fédération burkinabè de pétanque juge cette expédition de moins fructueuse même s’il estime que l’équipe nationale du Burkina mérite mieux que ce résultat au vu de sa forme actuelle. Toutefois, le premier responsable de la pétanque au Faso croit dur comme fer à une meilleure prestation des nôtres au Tournoi international de la Cedeao qui se tiendra en juin prochain à Ouagadougou. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir