Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SPORT

Le sprinter burkinabè Abdoul Aziz Nikiéma a remporté dimanche la 27e édition du tour international du Togo, malgré la victoire de la 6e étape du Belge Cordeel Sander qui a devancé au sprint le Français Mickael Danet sur la ligne d’arrivée du critérium de Lomé.

Sander a remporté l’étape en 1h48mn29sec soit une vitesse moyenne de 44,246km/h dans ce critérium de Lomé distant de 80 km.

Abdoul Aziz est arrivé 3e dans ce sprint groupé et garde son maillot jaune qu’il conquit depuis la première étape. Il maintient son écart de 4 secondes sur son challenger belge Sander. Il a parcouru les 616,800km de distance de course totale en 15h53mn37sec soit une moyenne de 38,808km/h.

Les coureurs belges n’auront pas réussi à mettre en difficulté Abdul Aziz Nikiema lors de cette dernière étape. Malgré différentes tentatives belges et ivoiriennes, toute l’équipe du Burkina Faso a su contrôler la course afin d’offrir cette victoire au favori de l’édition 2018 Aziz Nikiéma.

Il faut noter sur cette 27ème édition, le bon comportement du jeune coureur Ivoirien Bamba Karamoko (meilleur jeune) et du Malien Yaya Diallo, élu plus combatif de l’épreuve.

Source: Agence d'information du Burkina

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir