Aujourd'hui,
URGENT
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)

SPORT

L’association Vision foot et loisirs est une structure de jeunes burkinabè qui aiment le sport et qui croient en ses multiples vertus tant sur le plan physique que socio-économique. Elle entend donc faire du sport, un vecteur de cohésion sociale à travers les «J.O inter services» le 6 avril 2018 au palais de la culture Jean-Pierre Guingane de Ouagadougou.


Pour le lancement de ses activités, l’association Vision foot et loisirs organise sous le parrainage du ministre en charge de la Jeunesse, Smaila Ouédraogo, la 1ère édition des «J.O inter services» à Ouagadougou. Cette compétition regroupera une cinquantaine de services publics, privés et des partenaires au développement à travers le maracana de nuit, des jeux de société (pétanque, jeux de dame, cartes, ludo, scrabble etc.). La promotion du sport interservices s’inscrit ainsi dans le cadre stratégique de cette association qui a défini la pratique régulière des activités sportives comme l’un de ses objectifs primordiaux.

Pour Narcisse Ouédraogo président de ladite association, «Une société dans laquelle est ancrée une vie sportive, développe des vertus telles que l’insertion, l’intégration, la solidarité, la sociabilité, l’égalité des chances, la santé…» «La société a besoin du sport pour lutter contre les dérives telles que la discrimination, les violences, les incivilités et l’incivisme. Le sport reste et demeure donc un facteur de rapprochement en ce sens qu’il permet aux acteurs de se côtoyer librement», fait remarquer M. Ouédraogo.

Pour cette première édition, les vainqueurs repartiront avec des trophées et des enveloppes allant de 10.000 FCFA à 250.000 FCFA. Sur le plan de la sécurité, les organisateurs rassure qu’en plus de participer à la compétition, la police nationale et l’armée ainsi que d’autres structures ont été mis à contribution pour le bon déroulement de l’évènement.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir