Aujourd'hui,
URGENT
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»
Vatican: le pape François se rendra aux Emirats arabes unis en février 2019 où il participera à une rencontre inter-religieuse
G5 Sahel: plus de 1 300 milliards de F CFA (2 milliards d'euros) mobilisés pour le financement du programme d’investissements prioritaires

SPORT

Les Etalons locaux du Burkina joue gros ce samedi 20 janvier 2018 à Agadir au Maroc. Dans le cadre du Championnat d’Afrique des nations qui se tient du 13 janvier au 4 février au Maroc, les poulains de l’entraineur Drissa Traoré dit Saboteur doivent absolument gagner le match face aux Diables rouges locaux du Congo pour espérer aller au second tour.


Dans cette rencontre de samedi les Congolais ont une longueur d’avance sur les Burkinabè pour avoir gagné leur premier match face au Cameroun. Pour avoir fait match nul (0-0) face à l’Angola, les hommes de Saboteur ont désormais le dos au mur et devront jouer leur va-tout dans cette opposition avant d’affronter le Cameroun à la dernière journée. Face à la presse ce vendredi, Saboteur dit avoir pris la mesure de la tâche qui attend ses joueurs. Il faudra non seulement gagner mais aussi avec la manière pour faire oublier cette débâcle des nôtres lors de la première journée.    

«L'équation de demain c'est de jouer, de se battre et de gagner. Nous allons faire des retouches. On va aussi récupérer les blessés et un joueur suspendu. Nous aurons donc notre équipe type. Le Congo vient avec sa détermination, le Burkina vient aussi avec sa détermination. A nous de savoir tirer profit des faiblesses du Congo et exploiter nos forces. On verra demain», a laissé entendre Saboteur.

Pour sa part, l'entraîneur des Diables rouges du Congo, Barthélemy Ngatsono, considère ce match face aux Etalons de capital : «Le plus long chemin commence par le premier pas. Nous avons déjà oublié cette victoire contre le Cameroun. Nous sommes concentrés sur le match le plus capital, celui contre le Burkina demain. On ne peut pas juger une équipe sur un match. Le Burkina, malgré son nul, est à respecter, surtout qu'il joue sa dernière carte. A nous de jouer pour ne pas avoir des regrets à la fin.»

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir