Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

SPORT

Les Etalons locaux du Burkina joue gros ce samedi 20 janvier 2018 à Agadir au Maroc. Dans le cadre du Championnat d’Afrique des nations qui se tient du 13 janvier au 4 février au Maroc, les poulains de l’entraineur Drissa Traoré dit Saboteur doivent absolument gagner le match face aux Diables rouges locaux du Congo pour espérer aller au second tour.


Dans cette rencontre de samedi les Congolais ont une longueur d’avance sur les Burkinabè pour avoir gagné leur premier match face au Cameroun. Pour avoir fait match nul (0-0) face à l’Angola, les hommes de Saboteur ont désormais le dos au mur et devront jouer leur va-tout dans cette opposition avant d’affronter le Cameroun à la dernière journée. Face à la presse ce vendredi, Saboteur dit avoir pris la mesure de la tâche qui attend ses joueurs. Il faudra non seulement gagner mais aussi avec la manière pour faire oublier cette débâcle des nôtres lors de la première journée.    

«L'équation de demain c'est de jouer, de se battre et de gagner. Nous allons faire des retouches. On va aussi récupérer les blessés et un joueur suspendu. Nous aurons donc notre équipe type. Le Congo vient avec sa détermination, le Burkina vient aussi avec sa détermination. A nous de savoir tirer profit des faiblesses du Congo et exploiter nos forces. On verra demain», a laissé entendre Saboteur.

Pour sa part, l'entraîneur des Diables rouges du Congo, Barthélemy Ngatsono, considère ce match face aux Etalons de capital : «Le plus long chemin commence par le premier pas. Nous avons déjà oublié cette victoire contre le Cameroun. Nous sommes concentrés sur le match le plus capital, celui contre le Burkina demain. On ne peut pas juger une équipe sur un match. Le Burkina, malgré son nul, est à respecter, surtout qu'il joue sa dernière carte. A nous de jouer pour ne pas avoir des regrets à la fin.»

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir