Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SPORT

Les Etalons locaux du Burkina prennent part au Championnat d’Afrique des nations 2018 au Maroc du 14 janvier au 4 février 2018. Basés dans le groupe D à Agadir, les Etalons affrontent l’Angola ce mardi 16 janvier pour le compte de leur premier match de poule.


Si l’Angola compte trois participations en cinq éditions de Chan, le Burkina lui, en est à son deuxième essai, après 2014 où les Etalons avaient été éliminés dès le premier tour. C’est donc une équipe burkinabè qui veut faire mieux. D’ailleurs, si elle a pu barrer la route au Ghana en éliminatoire, c’est la preuve pour bon nombre d’observateurs qu’Aboubacar Sawadogo (capitaine) et ses camarades ont des arguments à faire valoir.

Pour le capitaine de l’équipe, Aboubacar Sawadogo «l’objectif est d’aller jusqu’au bout.» Et le gardien de but de l’équipe burkinabè est convaincu du potentiel de la sélection locale. Pour lui, «le groupe vit bien et nous avons une bonne sélection au regard de la préparation dont nous avons bénéficié.» Au cours de l'entraînement et au moment où Saboteur s'apprêtait à boucler la séance le dimanche dernier, Séverin Traoré s’est blessé. Il a été immédiatement transporté à l'hôpital militaire et le Dr Séré attend d'être plus précis sur la nature de la blessure.

Selon Drissa Malo Saboteur, le stage de Tunis était basé sur l’acclimatation ; le coaching, le relationnel entre joueurs, entraineur et entre joueurs et dirigeants ; et enfin la concentration. «Le stage a été très concluant et nous allons essayer de faire le maintien. Je remercie la fédération qui a permis aux joueurs de faire une bonne préparation», a indiqué l’entraineur des Etalons.

Sur la blessure du joueur Sévérin Traoré, Saboteur rassure : «Nous avons plusieurs défenseurs latéraux donc nous avons la possibilité de le remplacer.» Au regard des premiers matchs dans les autres poules, le coach des Etalons estime que ses poulains méritent bien de jouer les premiers rôles dans cette compétition : «Le Maroc a commencé sa préparation depuis près d’une année. Certainement que les Mauritaniens ne le connaissaient pas assez mais ce n’est pas le cas pour les Etalons. Il est normal que le pays organisateur rentre en force dès la première journée. C’est peut-être la victoire du Soudan sur la Guinée Conakry qui est une surprise puisque la Guinée a de bons joueurs à travers ses clubs. La fête a commencé et chacun doit se préparer. Si nous avons été au Ghana et battre, cela veut dire que notre ambition est affichée. J’ai confiance aux jeunes et je suis confiant de leur forme parce qu’ils sont très déterminés.»

Angola/Burkina, c’est sur le coup de 16h30 ce mardi 16 janvier au stade d’Agadir. L’équipe burkinabè bénéficiera du soutien des 27 supporters de l’Union nationale des supporters des Etalons (UNSE) et des nombreux étudiants qui rallieront Agadir à partir de Casablanca.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir