Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde

SPORT

L’international burkinabè Aristide Bance est toujours dans l'attente des conclusions des échanges engagés entre son avocat et son club.


En rappel, le club égyptien selon le joueur, lui doit deux mois de salaire. En plus, la maison et la voiture promises ne sont que fiction selon le joueur. Après son séjour à l'occasion du match des Etalons contre le Cap vert le 14 novembre dernier à Ouagadougou, les dirigeants de Al Masry ont rassuré l'attaquant des Etalons que tout est réglé et qu'il pouvait regagner le Caire. Ce qu'il fit. Mais à sa grande surprise, les dirigeants du club égyptien, via son compte Twitter, annoncent une sanction contre Aristide Bance pour n'avoir pas assisté aux entraînements.

Deux mois de salaire à couper, ce qui correspond aux arriérés que Al Masry doit à M. Bance. C'est ainsi que le joueur s’est fâché et a quitté le Caire pour Abidjan où il est actuellement. Depuis le lundi 20 novembre, le club le sollicite à nouveau mais Bance l'oriente vers son avocat qui est désormais l'interlocuteur du club. Visiblement fatigué des promesses non tenues, Aristide Bance ne semble plus avoir la tête en Egypte, surtout que d'autres clubs sont déjà à ses trousses.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé