Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

SPORT

Selon la Fédération burkinabè de football, l'Afrique du sud a décidé en définitive de ne pas rejouer le match des qualifications de la coupe du monde 2018 le 10 novembre contre le Sénégal.


La Fédération sud-africaine de football (Safa) à l'instar de son homologue burkinabè entend saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) par une déclaration d'appel. La Safa compte également produire un mémoire en bonne et dû forme pour dénoncer ce qu’elle qualifie de «mascarade» de l'instance suprême du football mondial. Un revirement de situation qui pourrait remettre le Burkina Faso en selle pour la qualification de Russie 2018 même si certains sportifs burkinabè pensent qu'en ne rejouant pas ce match, l'Afrique du Sud risquerait d'être sanctionnée.

Si tel est le cas, les Lions du Sénégal qui ont 8 points après leur victoire contre le Cap Vert pourraient se retrouver avec 11. Ce qui les qualifierait de facto avant même la dernière journée. Le Burkina après sa défaite en Afrique du Sud se retrouve avec 5 points contre 6 pour le Cap Vert et 7 points pour les Bafana Bafana.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé