Aujourd'hui,
URGENT
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)

SPORT

Le Bureau des qualifications pour la coupe du monde de la FIFA a décidé ce mercredi 6 septembre 2017, de faire rejouer la rencontre de qualification entre l'Afrique du Sud et le Sénégal, qui s'est déroulée le 12 novembre 2016. Cette décision fait suite à la confirmation du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) d'appliquer l’interdiction d’officier à vie de l’arbitre Joseph Lamptey pour manipulation de match.

Une décision qui est tombée comme un coup de massue pour les dirigeants du sport Burkinabè. A l’occasion d’une rencontre avec les médaillés des jeux de la Francophonie Abidjan 2017, le ministre des Sports et Loisirs, Taïrou Bangré, s’est prononcé sur le sujet.

«C’est difficile et frustrant parce que c’est la première fois que j’entends cela. Je n’arrive vraiment pas à comprendre cette décision. Si cette décision est confirmée, ce match se jouera après tous les matchs des Etalons et cela pourrait jouer en notre défaveur. Autant on sanctionne les arbitres -ce n’est pas la première fois - mais je ne pense pas qu’on puisse reprendre un match dans un tel contexte. Il y aura jurisprudence, et nous allons voir ce qui est faisable au plan juridique. Parce que cela n’arrange ni le Burkina Faso ni le Cap Vert. On a l’impression qu’on veut offrir trois points au Sénégal. Nous allons croiser les doigts et prier parce que nous croyons à la qualification du Burkina Faso pour cette coupe du monde.»  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé