Aujourd'hui,
URGENT
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier

SPORT

Ce sont au total 9 médailles dont 3 en or, 4 en argent et 2 en bronze qui ont permis au Burkina Faso de se classer 10è sur 42 pays aux derniers jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire. Une performance que le ministre des Sports et Loisirs, Taïrou Bangré a salué en recevant les différents athlètes et encadreurs ce jeudi 7 septembre 2017.


Après avoir fait le bilan de la participation du Burkina aux jeux de la Francophonie Abidjan 2017, le ministre des Sports et Loisirs (MSL) a reçu les athlètes qui ont permis d’engranger cette performance. Occasion pour Taïrou Bangré de féliciter et d’encourager les différents athlètes et encadreurs. En termes de récompense, le MSL a offert 1.000.000 FCFA pour chaque médaille en or, 750.000 FCFA pour l’argent et 500.000 FCFA pour le bronze. Pour le ministre Bangré, au-delà de la récompense, c’est la reconnaissance de toute la nation burkinabè. « C’est une première fois pour le Burkina d’obtenir ce nombre de médailles aux jeux de la Francophonie et il était de notre devoir de féliciter et remercier les athlètes et les encadreurs. Ils ont donc toute la reconnaissance du chef de l’Etat et de tout le gouvernement burkinabè », a confié le ministre. Taïrou Bangré a promis revoir à la hausse les récompenses en fonction de l’élan et de l’environnement dans les années à venir. Par ailleurs, le MSL prévoit une soirée de récompense dans les jours à venir.

En attendant d’être reçus par le président du Faso, Roch Marc Kaboré, athlètes et encadreurs disent être fiers de ce geste du MSL. Un geste va certainement les galvaniser davantage. « Je suis très contente pour cette récompense et surtout pour avoir été reçue par le ministre des Sports parce que c’est la première fois depuis plusieurs années que je compétis. Cela montre qu’il nous soutient et qu’il suit ce que nous faisons », s’est réjouie Marthe Koala, détentrice de deux médailles d’or. Elle tient surtout à rencontrer le président du Faso pour lui parler de ses projets à moyen et long terme. Pour sa part, Hugues Fabrice Zango (un médaillé d’or), estime qu’un effort ne peut être quantifié par l’argent, mais reconnaît tout de même les efforts du MSL qui lui offre ainsi sa plus grosse prime. « Depuis 2011, je m’entraine à mes propres frais. Je souhaite donc avoir une petite bourse qui m’aidera à me prendre en charge. Je serai très heureux de rencontrer le président du Faso à ce sujet », espère Hugues Zango.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir