Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

SPORT

Dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, les Etalons du Burkina Faso ont fait match nul (2-2) face aux Lions du Sénégal  ce mardi 5 septembre 2017 au stade du 4-Août à Ouagadougou. Un match qui a connu des rebondissements. Menés (1-0), les Lions ont égalisé avant de prendre l’avantage à la seconde période de jeu. Mais avant l’égalisation du Burkina Faso en fin de match, le défenseur burkinabè Issoufou Dayo a écopé d’un carton rouge. Un carton que l’entraineur Paulo Duarte n’oubliera pas de sitôt. Il l’a fait savoir d’ailleurs en conférence de presse d’après match.

« Nous avons fait 20 mn de jeu avec niveau moyen malgré notre confiance avant ce match. Nous savions que la rencontre allait être difficile mais mes garçons et moi avions foi en la victoire. Je suis vraiment triste pour le public du stade du 4-Août parce que le début de match a montré quand même que nous pouvions gagner cette rencontre contre le Sénégal. Ma défense a pêché et le Sénégal en a profité pour égaliser avant la mi-temps. Et à un moment où mes joueurs avaient le contrôle du match, l’arbitre est venu trahir le public et le spectacle en donnant un carton rouge imaginaire à Issoufou Dayo.

Lequel carton a énormément influencé notre qualification pour la coupe du monde. Le joueur a fait une faute normale en arrachant la balle avec son corps entre trois joueurs sénégalais. Mais malgré cela, mes 10 guerriers restant se sont donnés pour le bonheur du pays et c’est cela qui me fait plaisir. Nous restons en tête du groupe avec ce point et c’est le plus important. Dans une situation normale et avec le rythme que nous avons mis en début de rencontre, nous devrions gagner ce match pour aller en Afrique du Sud avec 3 points d’avance. Mais l’arbitre a décidé de nous prendre 2 points en donnant ce carton rouge. Je remercie les joueurs et ce formidable public. Nous allons jouer crânement notre qualification».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir