Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SPORT

Dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, les Etalons du Burkina Faso ont fait match nul (2-2) face aux Lions du Sénégal  ce mardi 5 septembre 2017 au stade du 4-Août à Ouagadougou. Un match qui a connu des rebondissements. Menés (1-0), les Lions ont égalisé avant de prendre l’avantage à la seconde période de jeu. Mais avant l’égalisation du Burkina Faso en fin de match, le défenseur burkinabè Issoufou Dayo a écopé d’un carton rouge. Un carton que l’entraineur Paulo Duarte n’oubliera pas de sitôt. Il l’a fait savoir d’ailleurs en conférence de presse d’après match.

« Nous avons fait 20 mn de jeu avec niveau moyen malgré notre confiance avant ce match. Nous savions que la rencontre allait être difficile mais mes garçons et moi avions foi en la victoire. Je suis vraiment triste pour le public du stade du 4-Août parce que le début de match a montré quand même que nous pouvions gagner cette rencontre contre le Sénégal. Ma défense a pêché et le Sénégal en a profité pour égaliser avant la mi-temps. Et à un moment où mes joueurs avaient le contrôle du match, l’arbitre est venu trahir le public et le spectacle en donnant un carton rouge imaginaire à Issoufou Dayo.

Lequel carton a énormément influencé notre qualification pour la coupe du monde. Le joueur a fait une faute normale en arrachant la balle avec son corps entre trois joueurs sénégalais. Mais malgré cela, mes 10 guerriers restant se sont donnés pour le bonheur du pays et c’est cela qui me fait plaisir. Nous restons en tête du groupe avec ce point et c’est le plus important. Dans une situation normale et avec le rythme que nous avons mis en début de rencontre, nous devrions gagner ce match pour aller en Afrique du Sud avec 3 points d’avance. Mais l’arbitre a décidé de nous prendre 2 points en donnant ce carton rouge. Je remercie les joueurs et ce formidable public. Nous allons jouer crânement notre qualification».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir