Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: Décédé ce 18 février, le cinéaste Idrissa Ouédraogo sera inhumé le mardi 20 février au cimetière de Gounghin
Cinéma : le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à Ouagadougou. 
Football: Les Étalons rétrogradés au 9e rang africain et classés 57e au niveau mondial (Classement Fifa février 2018)
Ethiopie: démission du Premier ministre Hailemariam Desalegn
Burkina: Une marche le 15 mars contre «le pillage du foncier» par les sociétés immobilières (AIB)
Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa endosse les habits de président après la démission de Zuma
Allemagne: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, se rend à Munich pour la 54ème Conférence sur la sécurité.
Présidence: Domba Jean Marc Palm, directeur de recherche à la retraite,  nommé Président du Haut Conseil du dialogue social.
Présidence: le journaliste Auguste Marie Romain Bambara nommé directeur de la Communication de la présidence du Faso.
Justice: L’audience devant examiner la demande d’extradition de François Compaoré initialement prévue le 7 mars a été reportée au 28 mars 

SPORT

Dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, les Etalons du Burkina Faso ont fait match nul (2-2) face aux Lions du Sénégal  ce mardi 5 septembre 2017 au stade du 4-Août à Ouagadougou. Un match qui a connu des rebondissements. Menés (1-0), les Lions ont égalisé avant de prendre l’avantage à la seconde période de jeu. Mais avant l’égalisation du Burkina Faso en fin de match, le défenseur burkinabè Issoufou Dayo a écopé d’un carton rouge. Un carton que l’entraineur Paulo Duarte n’oubliera pas de sitôt. Il l’a fait savoir d’ailleurs en conférence de presse d’après match.

« Nous avons fait 20 mn de jeu avec niveau moyen malgré notre confiance avant ce match. Nous savions que la rencontre allait être difficile mais mes garçons et moi avions foi en la victoire. Je suis vraiment triste pour le public du stade du 4-Août parce que le début de match a montré quand même que nous pouvions gagner cette rencontre contre le Sénégal. Ma défense a pêché et le Sénégal en a profité pour égaliser avant la mi-temps. Et à un moment où mes joueurs avaient le contrôle du match, l’arbitre est venu trahir le public et le spectacle en donnant un carton rouge imaginaire à Issoufou Dayo.

Lequel carton a énormément influencé notre qualification pour la coupe du monde. Le joueur a fait une faute normale en arrachant la balle avec son corps entre trois joueurs sénégalais. Mais malgré cela, mes 10 guerriers restant se sont donnés pour le bonheur du pays et c’est cela qui me fait plaisir. Nous restons en tête du groupe avec ce point et c’est le plus important. Dans une situation normale et avec le rythme que nous avons mis en début de rencontre, nous devrions gagner ce match pour aller en Afrique du Sud avec 3 points d’avance. Mais l’arbitre a décidé de nous prendre 2 points en donnant ce carton rouge. Je remercie les joueurs et ce formidable public. Nous allons jouer crânement notre qualification».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir