Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

SPORT

Dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, les Etalons du Burkina étaient face aux Lions du Sénégal  ce mardi 5 septembre 2017 au stade du 4 août à Ouagadougou. Après le nul (0-0) le samedi dernier à Dakar, les Etalons du Burkina ont été tenus en échec (2-2) au match retour.


Pourtant les Etalons n’ont pas attendu le round d’observation pour se signaler. Sur une action individuelle, Bertrand Traoré d’une frappe sèche qui ne laisse aucune chance au gardien sénégalais, Khadim Ndiaye, ouvre le score à la 9è mn. C’est le délire dans la cuvette du stade du 4 août. Mais à la 28è mn, suite à une erreur de la défense burkinabè, les Sénégalais égalisent grâce à Ismaila Sarr. Comme si cela ne suffisait pas pour endeuiller d’avantage les supporters burkinabè, Issoufou Dayo écope d’un second carton jaune, synonyme du rouge. Affaiblit dans sa défense, l’entraineur des Etalons, Paulo Duarte fait rentrer Mohamed Ouattara à la place d’Ousmane Sylla. Le score restera inchanger jusqu’à la pause.

A la 2è mn après la reprise, le gardien sénégalais se blesse et cède sa place quelques minutes plus tard à son remplaçant, Clément Diop-Degoud. Aidés par la supériorité numérique, le Sénégal grâce à son meneur de jeu, Sadio Mane, corse l’addition à la 75è mn. A 2-1, les coéquipiers de Bakary Koné, fouettés dans leur amour propre donnent le tout pour le tout. Paulo Duarte fait rentrer Cyrille Bayala à la place d’Aristide Bancé. Ce changement apporte du sang neuf aux hommes de Duarte mais le score reste inchanger. Banou Diawara rentre à la place de Patrick Malo quelques minutes plus tard. A la 89è mn, Alain Sibiri Traoré, d’une frappe limpide consécutive à un coup franc, loge le ballon dans la lucarne du gardien sénégalais. A 2-2, c’est le délire dans les gradins du stade du 4 août.

Un point qui est bon à prendre selon Paulo Duarte pour qui, «les guerriers ont mouillés le maillot malgré l’infériorité numérique et l'absence de nombreux titulaires». Un point qui permet ainsi aux Burkina de se maintenir à la première place de cette poule D puisque le Cap Vert est allé battre l’Afrique du Sud (2-1). Le Burkina est désormais 1er avec 6 points+2, suivi du Cap-Vert (6 pts+1), du Sénégal (5 pts+1) et de l’Afrique du Sud (4 points-1). Rappelons qu’à la 19è mn de jeu, tout le public du stade du 4 août s’est levé et ovationner pendant 1mn à la mémoire des 19 victimes de l’attaque terroriste du 13 août dernier au café Aziz Istanbul sur l’Avenue Kwamé N’Krumah.
     

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir