Aujourd'hui,
URGENT
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)

(Photo: Chen Mei-ling / MOFA)

SPORT

Ce sont finalement cinq athlètes du Burkina Faso qui ont pris part à l’Universiade d’été 2017 de Taipei, organisée du 19 au 30 août dans la capitale de la République de Chine (Taiwan) sous l’égide de la Fédération internationale du sport universitaire (FISU). En judo comme en athlétisme, ces cinq sportifs auront donné le meilleur d’eux-mêmes, avec à la clé une médaille d’argent pour Hugues Fabrice Zango au triple saut, avec un bond de 16,97 m, nouveau record national.

Médaillé d’or au triple saut lors des Jeux de la francophonie 2017 à Abidjan, Hugues Fabrice Zango aura dû attendre à Taipei sa sixième et dernière tentative, lors de la finale du 25 août, pour assurer sa place sur le podium. Deuxième du concours du triple saut derrière l’Azéri Nazim Babayef (17,01 m), il permet au Burkina Faso de figurer au tableau des médailles, où le pays occupe la 53e place ex æquo.

Mais tout avait commencé le 19 août avec la cérémonie d’ouverture de l’Universiade. Dans le stade de Taipei, la délégation burkinabè dirigée par Ba-Banien Sirima avait défilé derrière la porte-drapeau, la judokate Salimata Da, un tour de stade chaudement applaudi par le public taiwanais.

C’est par le judo qu’a débuté la compétition pour le Burkina Faso. Chez les hommes de moins de 66 kg, le 22 août, Bernice Sawadogo a rencontré sur sa route en 1/16 de finale le Palestinien Simon Yakoub.

Le lendemain, Salimata Da s’est à son tour inclinée en 1/16 de finale contre l’Algérienne Imene Rezzoug dans la catégorie des moins de 48 kg.

Les espoirs des Burkinabè se sont ensuite portés vers la piste du Stade municipal de Taipei, où Bienvenu Sawadogo s’est qualifié le 23 août pour la demi-finale du 400 m messieurs, course qu’il a disputée le lendemain sans toutefois pouvoir accéder à la finale.

Enfin, le 26 août, Florian Some a pris part à la troisième série du 110 m haies, sans parvenir à se qualifier pour les demi-finales. Alors que l’ensemble de l’équipe n’a pas démérité, l’exploit de Hugues Fabrice Zango aura rempli de fierté les supporteurs burkinabè présents dans le stade autant que ceux restés au pays.

Source: taiwaninfo.nat.gov.tw

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé