Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

SPORT

Il a fallu attendre la finale du triple saut ce lundi 24 juillet 2017 pour que le Burkina obtienne sa première médaille (l’or) à ces VIIIè jeux de la Francophonie qui se déroulent à Abidjan depuis le 21 juillet.


16,92m, c’est la performance de Fabrice Zango qui bat du coup son record personnel (16.89m) et celui du Burkina (16.91m), qui était détenu par Olivier Sanou. Et pourtant, Fabrice Zango a donné une grosse frayeur lorsqu’il a fait deux fois saut nul. Avec cette performance, Fabrice Zango se qualifie pour les championnats du monde à venir.

«L’objectif pour moi était de venir gagner parce que je venais avec ma meilleur performance. Et avec cette performance, il fallait que je sois sur le podium. Gagner était une autre équation parce qu’il y avait un Français qui avait à peu près mon niveau et qui m’a obligé à sortir tout ce que j’avais dans tripes», a confié Fabrice Zango.

Très heureux, le ministre des Sports et des Loisirs, Taïrou Bangré, ne s’est pas privé de faire des photos avec l’athlète. «Je m’attendais à cette médaille et nous l’avons eu. Le haut niveau n’est pas donné à tous. Fabrice Zango a été formidable et nous sommes heureux pour lui, pour toute sa famille et pour tous les athlètes. Nous encourageons les autres athlètes à faire de même», a laissé entendre le ministre Bangré.

Ce mardi, un autre médaille est attendue par la délégation burkinabè grâce à Marthe Koala aux 100m haies où elle est en finale. Laeticia Bambara, un autre espoir du Burkina au lancer du marteau, entre en scène le jeudi 27 juillet.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir