Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)

SPORT

Il a fallu attendre la finale du triple saut ce lundi 24 juillet 2017 pour que le Burkina obtienne sa première médaille (l’or) à ces VIIIè jeux de la Francophonie qui se déroulent à Abidjan depuis le 21 juillet.


16,92m, c’est la performance de Fabrice Zango qui bat du coup son record personnel (16.89m) et celui du Burkina (16.91m), qui était détenu par Olivier Sanou. Et pourtant, Fabrice Zango a donné une grosse frayeur lorsqu’il a fait deux fois saut nul. Avec cette performance, Fabrice Zango se qualifie pour les championnats du monde à venir.

«L’objectif pour moi était de venir gagner parce que je venais avec ma meilleur performance. Et avec cette performance, il fallait que je sois sur le podium. Gagner était une autre équation parce qu’il y avait un Français qui avait à peu près mon niveau et qui m’a obligé à sortir tout ce que j’avais dans tripes», a confié Fabrice Zango.

Très heureux, le ministre des Sports et des Loisirs, Taïrou Bangré, ne s’est pas privé de faire des photos avec l’athlète. «Je m’attendais à cette médaille et nous l’avons eu. Le haut niveau n’est pas donné à tous. Fabrice Zango a été formidable et nous sommes heureux pour lui, pour toute sa famille et pour tous les athlètes. Nous encourageons les autres athlètes à faire de même», a laissé entendre le ministre Bangré.

Ce mardi, un autre médaille est attendue par la délégation burkinabè grâce à Marthe Koala aux 100m haies où elle est en finale. Laeticia Bambara, un autre espoir du Burkina au lancer du marteau, entre en scène le jeudi 27 juillet.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir