Aujourd'hui,
URGENT
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  

SPORT

Il a fallu attendre la finale du triple saut ce lundi 24 juillet 2017 pour que le Burkina obtienne sa première médaille (l’or) à ces VIIIè jeux de la Francophonie qui se déroulent à Abidjan depuis le 21 juillet.


16,92m, c’est la performance de Fabrice Zango qui bat du coup son record personnel (16.89m) et celui du Burkina (16.91m), qui était détenu par Olivier Sanou. Et pourtant, Fabrice Zango a donné une grosse frayeur lorsqu’il a fait deux fois saut nul. Avec cette performance, Fabrice Zango se qualifie pour les championnats du monde à venir.

«L’objectif pour moi était de venir gagner parce que je venais avec ma meilleur performance. Et avec cette performance, il fallait que je sois sur le podium. Gagner était une autre équation parce qu’il y avait un Français qui avait à peu près mon niveau et qui m’a obligé à sortir tout ce que j’avais dans tripes», a confié Fabrice Zango.

Très heureux, le ministre des Sports et des Loisirs, Taïrou Bangré, ne s’est pas privé de faire des photos avec l’athlète. «Je m’attendais à cette médaille et nous l’avons eu. Le haut niveau n’est pas donné à tous. Fabrice Zango a été formidable et nous sommes heureux pour lui, pour toute sa famille et pour tous les athlètes. Nous encourageons les autres athlètes à faire de même», a laissé entendre le ministre Bangré.

Ce mardi, un autre médaille est attendue par la délégation burkinabè grâce à Marthe Koala aux 100m haies où elle est en finale. Laeticia Bambara, un autre espoir du Burkina au lancer du marteau, entre en scène le jeudi 27 juillet.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir