Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

SPORT

L’Office de liaison de l’Afrique de l’Ouest (Olao) tient sa 41e Assemblée générale du 10 au 17 juin 2017 à Ouagadougou. A cette occasion, l’institution militaire que dirige le colonel David Kabré, entend donner un nouveau souffle à la structure à travers le renouvellement du comité directeur et l’amendement des statuts pour s’adapter aux nouvelles réalités, notamment le terrorisme.


Cette 41è Assemblée générale qui va durer une semaine regroupe les chefs de délégations et délégués venus du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, du Togo et du Burkina Faso, pays hôte. Le point phare sera le renouvellement du comité directeur et l’amendement des statuts pour s’adapter aux nouvelles réalités, notamment le terrorisme.

Après Dakar en juin 2013, c’est finalement au Burkina Faso que l’institution fait sa mue après quatre années de léthargie. Véritable soulagement pour le Lieutenant-colonel Souleymane Dosso, secrétaire général de l’Olao pour qui, cette période de léthargie a été mise à profit pour mettre en œuvre certaines actions entreprises par les prédécesseurs. «Il s’agit pour l’essentiel du partenariat entre l’Olao et la Cedeao à travers son Centre de développement de la jeunesse et de sport», souligne l’officier supérieur. Le secrétaire général de l’Olao fait par ailleurs observer que «cette léthargie était due aux situations sociopolitiques dans les pays membres et à l’épidémie du virus Ebola en 2015.»

Pour le colonel David Kabré, président de l’Olao, «cette 41è AG qui intervient dans un contexte de forte sollicitation des forces armées de la sous-région induite par l’accentuation de la menace de l’extrémisme radicale, vise l’espoir que l’objectif de redynamiser l’institution sera atteint aux termes des travaux». Le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Jean-Claude Bouda, «salue cet objectif de paix recherché à travers le sport, dans un environnement où la sous-région Ouest-africaine est en proie à un ennemi d’un tout autre genre contre lequel la collaboration entre forces armées des différents pays est indispensable.»

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cette AG, plusieurs personnalités ont été honorées par le Conseil international du sport militaire (CISM). Il s’agit des ministres Taïrou Bangré, Jean-Claude Bouda et du représentant du chef d’Etat-major général des armées qui ont été fait grand officier du CISM, du représentant de la Commission de la Cedeao (commandeur du CISM), du directeur du Centre de développement de la jeunesse et des sports de la Cedeao, Francis N’joaguani (officier du CISM) et du Col-major Alassane Moné, secrétaire général du MDNAC sortant (grand chevalier du CISM).  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir