Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

A gauche, le ministre Bangré procédant à la pose de la première pierre (Ph. SM)

SPORT

Le très réputé plateau Yéguéré au secteur 10 de Bobo-Dioulasso aura un autre visage, celui d’un complexe sportif, avec toutes les commodités y afférant. En effet, samedi 29 avril 2017, dans la matinée, le ministre des Sports Taïrou Bangré, a procédé à la pose de la première pierre des travaux de rénovation dudit espace. Une initiative du gouvernement, à travers le Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs.


Ce terrain de football est une référence en matière de sport pour les jeunes, pour les organisateurs d’événementiels ainsi que pour la détente les soirs. Sauf que depuis, le terrain n’est pas clôturé, reste un espace vide, sans aucune infrastructure proprement dite.

C’est donc pour donner au plateau Yéguéré une image digne de sa réputation que le gouvernement a décidé de sa transformation en complexe sportif. Déjà, la clôture, dont a la charge l’entreprise GSI (Groupe Sanga international), sera réceptionnée dans tout au plus un mois et demi, selon le directeur général de l’entreprise. Toute chose que le 1er adjoint au maire central, Martin Coulibaly, a saluée avec enthousiasme.

C’est un gros chantier que Marc Sanou, le  directeur général du Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs, estime à environ 200 millions de F CFA.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé