Société des éditeurs de presse privée: Un nouveau bureau élu

24 mar 2013

La société des éditeurs de la presse privée (SEP) a tenue son Assemblée générale ordinaire ce samedi 23 mars 2013 à Léo capitale de la Sissili. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la communication porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré représentant le Premier ministre. De nombreux éditeurs de la presse privée ont pris part à cette assemblée générale dont les travaux ont pris fin aux environs de 21 heures.

Les responsables des organes ont,  à l’occasion, eu droit à trois communications. La première a portée sur la fiscalité applicable aux entreprises de presse, présentée par Amadou Yaro, Directeur général de l’ENAREF. Les deux autres ont porté sur des présentations de la Maison de l’entreprise et le Conseil national du patronat burkinabè. Après l’examen et les amendements des textes statutaires de la SEP, un nouveau bureau de quatre membres a été élu par leurs pairs   pour un mandat de trois ans. Ce nouveau bureau est  dirigé par  Chériff Sy directeur de publication du journal Bendré qui a été reconduit.
Il faut noter qu’à l’occasion de cette assemblée générale, le nouveau site web de la SEP a été présenté ; il est à l’adresse : www.sep-burkina.org .

 

 

Composition du nouveau bureau de la SEP

-         Président : Chériff M. Sy, Directeur de publication Bendré

-         Secrétaire général : Issaka Lingani, directeur de publication de l’Opinion

-          Secrétaire chargé des relations avec la presse et de la liberté de la presse : Lookmann Sawadogo, directeur de publication de Le Soir

-         Trésorier : Boureima Ouédraogo, directeur de publication de Le Reporter

Commissaires aux comptes :

1)    Touwendinda Zongo : directeur de publication Mutations

2)    Zéphirin Poda : directeur de publication  de l’Hebdo du Burkina.

{flvremote}http://www.fasozine.com/images/stories/videos/telecel06.flv{/flvremote}

← Mahindra & Mahindra: des tracteurs pour accompagner les paysans burkinabè Journée mondiale de l’eau: participation active de IRC →