Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

En conférence de presse le lundi 24 avril, le Procureur du Faso près le tribunal de première instance de Ouagadougou, Maiza Sérémé a annoncé que le dossier CBAO (Compagnie bancaire de l'Afrique occidentale) où 13 personnes ont été placées sous mandat de dépôt, sera jugé dans les jours à venir.



Dans le cadre de l’enquête internationale sur le vol de 1 milliard 800 millions de F CFA à la CBAO de Dakar, 13 personnes ont été écrouées au Burkina Faso. Parmi elles, le P-DG de Will télécom, le célèbre homme d’affaires Sayouba Zidwemba, interpellé par Interpol en Côte d’Ivoire, extradé au Burkina Faso et déféré à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou le 28 mars 2017. L’homme d’affaire serait mêlé au piratage de comptes de clients de la banque. A en croire le procureur du Faso, ce dossier devra connaitre on dénouement judiciaire très bientôt.

Mme le Procureur a fait aussi remarquer que certains dossiers de corruption ont déjà été jugés et d’autres sont en cours d’instruction. Le dernier dossier en date, selon Mme Sérémé, est le rapport de la CENTIF portant sur une déclaration d’opérations suspectes concernant la société anonyme dénommée Office national des télécommunications (Onatel) pour lequel, les juges d’instruction ont été saisis.