Aujourd'hui,

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré  et ses homologues de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont clos les travaux de leur sommet extraordinaire, hier jeudi 16 septembre  en réaffirmant les positions de principe adoptées lors de leur précédente conférence extraordinaire consacrée à la situation politique en Guinée. 

Des personnes ressources avisées du secteur des Télécommunications ont achevé samedi 11 septembre 2021 à Koudougou, les travaux d’un atelier portant sur  l’acquisition, l’installation et l’exploitation de nouveaux multiplex TNT.

Emmanuel Macron a annoncé jeudi la fin de l'opération Barkhane de lutte contre les jihadistes au Sahel, dans le cadre d'une "transformation profonde" de la présence militaire de la France dans la région. 

Selon Jonathan Lett, CANAL+ soutient le cinéma africain et le Fespaco sous de formes multiples

CULTURE

Le 9 septembre 2021, le Comité d’organisation du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a dévoilé la sélection officielle de sa 27 édition 9.  En tout, 239 œuvres dans différentes catégories ont été retenues pour cette année, sur 1132 inscriptions. Partenaire historique de l’évènement, CANAL+ se tient encore cette année auprès de la biennale pour faire de cette édition une réussite. 

Pour leur première participation, les Etalons volleyeurs ont terminé 4e de leur poule à l’issue de la 1re phase du championnat d’Afrique des Nations de Volleyball Rwanda 2021. Ils ont enregistré 3 défaites en autant de matchs. Les volleyeurs Burkinabè ont d’abord perdu face à l'Ouganda 3 sets à 1, ensuite le Rwanda 3 sets à 0 et enfin contre le Burundi 3 sets à 1.

©Premier ministère

POLITIQUE

Le Représentant Résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Cheick F. Kanté, est en fin de mission. Dans l’après-midi de hier jeudi 12 décembre 2019, il est allé faire ses adieux au Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Il a profité de cet entretien pour remercier le Chef de l’exécutif ainsi que tous les membres du Gouvernement pour l’appui et le soutien dont il a bénéficié durant son séjour au pays des Hommes intègres.

Au terme d’un séjour de presque 4 ans, la mission de Cheick F. Kanté comme Représentant Résident de la Banque mondiale au Burkina Faso est achevée. Comme l’exige la courtoisie diplomatique, il est allé faire ses adieux au Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

A cette occasion, il a exprimé toute sa reconnaissance au Premier ministre et à tous les membres de son Gouvernement pour l’appui et le soutien dont il a bénéficié pendant l’exercice de sa mission.

Tout en encourageant le Gouvernement burkinabè à persévérer pour faire face aux défis actuels, Cheick F. Kanté a renouvelé encore une fois « l’engagement continu » de cette institution de Bretton Woods auprès des autorités et des populations du Burkina Faso pour faire face à l’agenda du développement économique et social.

Il a jugé son bilan « positif », en ce sens, que selon lui, depuis la Conférence de Paris pour le financement du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) en 2016, la Banque mondiale « est à l’avant-garde des partenaires techniques et financiers, en termes d’appuis multiformes et multisectoriels aux efforts du Burkina Faso ».

« Nous avions pris des engagements et à l’heure actuelle, le bilan est tel que nous avons largement dépassé nos engagements, en termes d’appuis financiers et techniques, de conseils et d’accompagnement au Gouvernement. Nous sommes fiers d’avoir été associés et nous continuons d’être fiers d’accompagner le Gouvernement dans ces efforts de faire avancer le progrès économique et social au bénéfice de toutes les populations », a-t-il expliqué.

A son avis, le portefeuille, c’est-à-dire l’ensemble des projets et programmes de la Banque mondiale en cours au Burkina Faso s’élève à peu près à 2,3 milliards de dollars américains.

Et le Représentant Résident de la Banque mondiale au Burkina Faso d’ajouter : « Nous sommes dans tous les secteurs-clés de développement qui concernent le capital humain, notamment l’éducation, la santé, la protection sociale, l’agriculture, l’énergie, l’économie numérique, etc. J’espère que cela va continuer afin d’aider le Gouvernement à faire face aux défis actuels qui sont ceux des populations déplacées qui divergent nos attentions sur les vrais problèmes du développement. J’espère que cette situation de guerre qui nous est imposée va passer rapidement pour qu’on revienne donc à la résolution des problèmes de développement économique et social ».

Cheick Kanté a été élevé au rang d’Officier de l’Ordre de l’Etalon par le président du Faso.

DCRP/PM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir