Aujourd'hui,

Le ministre de la Défense et des anciens combattants, le ministre de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale et le porte-parole du gouvernement ont animé une conférence de presse sur la question sécuritaire et le processus de la réconciliation nationale. Au cours cette conférence, le gouvernement a annoncé l’organisation dans les prochaines semaines d’une journée nationale du refus du terrorisme. 

Proposer à ses abonnés d’accéder à la formule supérieure, permettre aux non abonnés d’acquérir le décodeur à 1000 francs CFA et à toutes ces deux catégories d’utiliser l’application My Canal améliorée… c’était l’objectif d’une conférence de presse animée par Canal+ Burkina dans la soirée du 16 août 2022 à Ouagadougou. 

Emmanuel Macron a annoncé jeudi la fin de l'opération Barkhane de lutte contre les jihadistes au Sahel, dans le cadre d'une "transformation profonde" de la présence militaire de la France dans la région. 

La 28e édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) aura lieu du 23 février au 4 mars 2023 à Ouagadougou sous le thème général de «Cinéma d’Afrique et culture de la paix». Le 19 juillet 2022, le comité d’organisation et la ministre en charge de la Culture, Valérie Kaboré, étaient face à la presse pour décliner les axes de cette biennale du cinéma soutenue par CANAL+. 

Photo: Aleppo Media Centre / AFP

SOCIETE

Selon le rapport annuel du Reporters sans frontières (RSF), 80 journalistes ont été tués dans le monde en 2018, un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes. Un chiffre qualifié de « violence inédite » qui inquiète l’organisation à une semaine de la fin de l’année.

Les 80 journalistes ont été tués pour avoir exercé leur mission d'information, une nette augmentation par rapport à 2017 où 65 journalistes avaient été tués, selon le rapport rendu public la semaine dernière.

Selon BFMTV qui en fait la synthèse, « 63 journalistes professionnels font partie des tués soit une hausse de 15%, 13 journalistes non professionnels (contre 7 l'an dernier) et 4 collaborateurs de médias ». Une violence « inédite »contre les journalistes.

Aussi, RSF précise que près de la moitié ont été sciemment visés et assassinés à l’image du journaliste et éditorialiste saoudien, Jamal Khashoggi (tué le 2 octobre) et du slovaque Jan Kuciak (tué le 21 février).

« La haine contre les journalistes proférée, voire même revendiquée, par des leaders politiques, religieux ou des businessmen sans scrupules a des conséquences dramatiques sur le terrain et se traduit par une hausse inquiétante des violations à l'égard des journalistes » fait savoir Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. 

Ledit rapport précise également que l’Afghanistan est le pays le plus dangereux pour les journalistes avec 15 tués. Par ailleurs, les victimes sont majoritairement des hommes 77 pour 3 femmes, travaillant localement, 75 journalistes locaux contre 5 étrangers.

Source : BFMTV