Aujourd'hui,
URGENT
Mali: une centaine de civils tués dans le centre du pays, le gouvernement annonce l'ouverture d'une enquête 
Côte d'Ivoire: Pascal Affi N'Guessan candidat à l'investiture FPI pour 2020
Gabon: Ali Bongo de retour au Gabon après plusieurs mois de convalescence au Maroc
Burkina: lancement d’une campagne de vaccination pour contrer une épidémie de méningite dans la région de l'Est
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain

Trois inventions en lice pour le prix de l’innovation cette année au Rebranding africa forum. Le prix sera décerné ce soir au cours d'une soirée gala.

 La première success story est celle Laye Technology, du Guinéen Camara Laye. Il présente un projet de machine à briques. Il s’agit des machines «LT», qui seraient idéales pour la fabrication des briques à terre stabilisée (BTS) en Afrique. Selon ses concepteurs, les machines «LT» sont adaptées aux réalités africaines et allient à la fois parce qu’elles sont à la fois solides, simple d’utilisation. Il envisage d’en vendre en Guinée mais aussi en Afrique de l’Ouest et du Centre.

La start-up Béninoise Green Keeper Africa est aussi en lice avec une technologie qui transforme la jacinthe d’eau en fibre dépolluante. Green Keeper produit une fibre absorbante biodégradable et efficace et capable d’absorber entre 4 et 8 fois son poids selon la densité du polluant. Les situations de pollution où la fibre dépolluante de GKA peut être employée sont multiples: les fuites d’hydrocarbures sur terre ou sur mer, les fuites d’acides, de polluants divers (tels que l’huile à moteur des machines-outils industrielles, les teintures et les peintures).

Ehimegbe Genesis start-up qui prône le développement par le recyclage des déchets plastiques espère également brandir le prix de l’Innovation ce vendredi. «Grâce à une simple touche sur son application mobile Coliba, une personne qui utilise notre plateforme est géo localisée en temps réel et en moins de trente minutes, nous venons récupérer ses déchets plastiques. En contrepartie, nous récompensons les ménages avec des points rachetables en fonction du volume et de la qualité des matières recyclables qu’ils nous fournissent. L’idée est de transformer ces déchets récupérés en matière première prête à emploi. Cette matière sera ensuite vendue aux industries d’automobile, de bâtiment, de textile et à toutes les entreprises qui en auront besoin», expliquent les concepteurs.

A noter que l’Innovation Time est la session de présentation de trois success stories en matière d’innovation pendant le Rebranding Africa Forum. L’Innovation Awards ou le prix de l’Innovation est attribué au vainqueur de l’Innovation Time et est destiné à récompenser le talent et le génie d’un acteur africain.

En 2016, le prix avait été attribué au Burkinabè Cédric Toé pour son «Laafi bag», sac réfrigérant qui permet de transporter vaccins et produits dans des conditions idoines.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir