Aujourd'hui,

Dans un entretien au Journal du Dimanche, le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, n'a pas écarté un départ des forces spéciales françaises basées au Burkina Faso. Le contingent français installé dans la périphérie de Ouagadougou a eu ces dernières années un rôle clé dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. 

La Police Nationale à travers l’Antenne Régionale de l’Unité Anti-Drogue de Pô (AR-UAD/Pô) a mené, dans le cadre de ses missions régaliennes, une opération de contrôle et de fouille sur les artères principales et secondaires de la ville de Pô dans la nuit du 12 au 13 novembre 2022. Au cours de ladite mission, les éléments ont découvert et saisi 236 cartons de boisson frelatée contenant près de 52.600 sachets du même contenu, le tout transporté dans un tricycle. 

En 2021, le panel 1 portait sur "Les réseaux sociaux numériques en Afrique : enjeux éthiques, politiques et socio-économiques"

ECONOMIE

C’est à Bruxelles, dans la capitale du Royaume de Belgique, que l’acte 8 du Rebranding africa forum va se jouer les 20 et 21 octobre 2022. Organisé en partenariat avec le magazine panafricain Notre Afrik, ce grand rendez-vous désormais incontournable permettra aux décideurs d’échanger sur les moyens de rendre le continent encore plus attractif pour les investisseurs. 

En Guinée-Conakry, les présumés auteurs de l'effroyable massacre commis au stade de Conakry, le 28 septembre 2009, vont être jugées à partir de ce mercredi 28 septembre 2009 sous le regard du Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Asad Ahmad Khan, arrivé en Guinée mardi soir, selon des médias locaux.

Le 10 septembre dernier, avec l’accompagnement de Canal+ Burkina, l’artiste musicien Amzy organisait un concert caritatif sous le concept : « T’as quoi pour les PDI ». Ce concert était l’aboutissement d’un projet qui avait pour objectif de collecter des fonds au profit des Personnes déplacées internes (PDI) et de rendre un hommage aux Forces de défense et de sécurité (FDS) qui se battent pour la sécurité du pays. Le 19 octobre 2022 à Ouagadougou, « Super Amzy », comme ses fans l’appellent affectueusement, était face à la presse pour faire le point sur le projet et remettre les fonds collectés au gouvernement.

CANAL+ n’a pas acquis les droits de diffusion de la coupe du monde qui s’ouvre le 20 novembre 2022 au Qatar. Mais soucieuse de voir ses abonnés suivre cette grande compétition de football, la société a pris certaines dispositions au Burkina. 

SOCIETE

Ceci est une déclaration de la Commission nationale des droits humains (CNDH) sur la crise qui secoue actuellement le secteur sanitaire qui oppose depuis plusieurs mois les différents syndicats de la santé et le gouvernement. La CNDH invite les différentes parties à renouer le dialogue pour le bonheur des populations.

Depuis le mois de mai 2019, le secteur de la santé est confronté à une grave crise qui entrave la jouissance du droit à la santé au regard des difficultés qu’éprouvent  les populations à accéder aux soins dans les établissements publics de santé sur l’ensemble du territoire national.

La Commission nationale des droits humains (CNDH) rappelle que la santé est un droit humain reconnu par des instruments internationaux auxquels a adhéré le Burkina Faso, notamment : le Pacte relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (Article 12), la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples (Article 16) et consacré par la Constitution en son article 26 qui stipule que : «Le droit à la santé est reconnu. L’Etat œuvre à la promouvoir».

 La CNDH, en sa qualité d’institution nationale chargée de la promotion, de la protection, et de la défense des droits humains interpelle les différentes parties concernées sur les conséquences dramatiques de cette crise sur la vie et la santé des populations. De ce fait, elle les invite à renouer le dialogue pour trouver des points d’accord  réalistes   en vue d’une sortie rapide de crise  permettant de mettre fin aux souffrances des populations.

La CNDH suit attentivement l’évolution de cette situation et a entrepris des démarches auprès des principaux acteurs en vue de  jouer pleinement sa partition.

Pour la Commission Nationale des Droits Humains

Ouagadougou le 07 octobre 2019

Le Président 

Kalifa Yemboado Rodrigue NAMOANO