Back Vous êtes ici : Accueil ENTRE-NOUS ACTUALITE ACTUALITE Commune rurale de Pensa: l’élection du maire validée

Commune rurale de Pensa: l’élection du maire validée

Le Conseil d’Etat a invalidé, le 29 janvier dernier, le verdict du Tribunal administratif de Kaya ordonnant la reprise de l’élection du maire de la commune rurale de Pensa, province du Sanmatenga. A Korsimoro, toujours dans la même province, elle devra par contre être reprise.

Le Tribunal administratif de Kaya, en son audience extraordinaire du vendredi 18 janvier 2013, avait annulé le scrutin ayant mis en place le bureau du conseil municipal de Pensa. Un verdict qui fait suite au recours en annulation introduit par le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de la commune de Pensa. Le parti au pouvoir reprochait aux conseillers qui avaient porté Souleymane Zabré à la tête de la mairie de Pensa, l’insuffisance de quorum et de majorité.

Dans cette commune, le CDP avait obtenu 16 conseillers, contre 14 à son principal adversaire, le Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS). Malgré cette avance de deux conseillers, c’est un maire RDS, Souleymane Zabré, qui sera élu le 11 janvier 2013. Que s’est-il alors passé? «Les Conseillers du CDP étaient divisés et ont boycotté l’élection», affirme un des adversaires du parti au pouvoir.

Ce qui s’est passé, explique Sidwaya dans son compte-rendu de l’audience de Kaya, c’est que, le jour du scrutin, le candidat du RDS s’est retrouvé en face de deux candidats du CDP. N’ayant pas réussi à s’accorder sur une candidature, les conseillers du parti majoritaire se retirent pour se concerter. Ils ne reviendront plus dans la salle.

«Las d’attendre, écrit le journal, et après avoir obtenu l’autorisation de l’administration de tutelle de poursuivre, les 14 conseillers du RDS ont alors réaménagé le présidium et ont porté leur choix sur Souleymane Zabré, maire de ladite commune. Une élection qui sera remise en cause et qui a amené le préfet à convoquer une autre session de vote du bureau, en vue de permettre la présence de toutes les parties.»

A l’audience de Kaya, les conseillers CDP ont dénoncé un défaut de quorum et de majorité. Le Tribunal administratif avait prononcé l’annulation des votes du 11 janvier 2013 de Pensa. Souleymane Zabré avait fait appel. En invalidant les résultats du tribunal administratif, le Conseil d’Etat confirme de facto l’élection de Souleymane Zabré au poste de maire de la commune rurale de Pensa.

Notons que le tribunal administratif de Kaya avait aussi, lors de la même audience, annulé l’élection  du Maire de Korsimoro, Segnogo Salamata Ouédraogo, à qui ses camarades reprochaient d’avoir démissionné de fait du CDP et de n’avoir pas été élue à la majorité absolue. En appel, le Conseil d’Etat a tranché: les élections seront reprises.

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vos coordonnées:
Commentaire:
[b] [i] [u] [s] [url] [quote] [code] [img]   
:D:angry::angry-red::evil::idea::love::x:no-comments::ooo::pirate::?::(
:sleep::););)):0
Sécurité
Veuillez saisir le code anti-spam que vous pouvez lire dans l'image.