Aujourd'hui,

Le Comité national de gestion de la pandémie de la Covid-1 s’est réuni, le jeudi 1er avril 2021 à Ouagadougou, pour sa 8ème session sous la présidence du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Il s’est agi de faire le point sur l’évolution de la maladie à coronavirus au Burkina Faso.

Le DG de CANAL+Burkina (au milieu) et Adjaratou Kobé, responsable réabonnement Canal+ Burkina à sa gauche (Faso Danfani)

SOCIETE

CANAL+ BURKINA a organisé une conférence de presse à Ouagadougou le 30 mars 2021 pour annoncer à ses abonnés trois bonnes nouvelles à propos de ses programmes. Des acteurs de cinéma  et des réalisateurs ont assisté à la conférence animée par le nouveau directeur général de CANAL+, Jonathan LETT, assisté de Aguiaratou KOBE, responsable réabonnement CANAL+ BURKINA.

Le gouvernement burkinabè a annoncé vendredi dernier, une hausse sur les prix des hydrocarbures et du gaz, qui entrera en vigueur à partir du 23 mars 2021. Ainsi, pour compter de ce mardi, les prix du super 91, du gaz oil et du pétrole, connaîtront tous une augmentation de 10 F CFA, tandis que celui de la bouteille de gaz butane de 12,5 kg sera rehaussé de 40 F CFA par kilogramme. Invitée du journal télévisé de 20 heures de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB), ce lundi 22 mars, la présidente du Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures, Yvonne Rouamba/Guigma, par ailleurs Sécretaire générale de la Primature, a donné des explications sur ce sujet. 

 

 Ce 02 avril 2021 aux alentours de 6h15, les Casques bleus ont vaillamment repoussé une attaque complexe perpétrée par plusieurs terroristes lourdement armés contre le camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) à Aguelhok dans le cercle de Tessalit.

De nouveaux jeunes artistes africains font une percée singulière à Istanbul en Turquie. Des Angolais, des Congolais, des Nigérians, des Camerounais et, bien entendu, des Burkinabè ; ce sont-là les nationalités de ces jeunes talents montants de la musique africaine au pays d’Erdogan. Le mardi 09 février 2021, nous sommes allés à la découverte de cette diaspora Burkinabè du Showbiz à Istanbul. Il s’agit notamment de Bouba Bara dit «Bebiss Bara», de Nikièma Yvonne dit «Queen Evana» et d’Enoch Yara dit «Enoch B» qui sont les ambassadeurs de la musique burkinabè dans la métropole bi-continentale Istanbuliote.   

Opposés aux Crocodiles du Nil du Soudan du Sud à l'occasion de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021, ce lundi 29 mars 2021 au stade du 4-Août, les Etalons ont assuré le strict minimum (1-0). 

Sondage

Rien n'a été trouvé!

Rejoins-nous sur Facebook

Météo

giweather joomla module

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé

POLITIQUE

Selon nos confrères de radio Bagrépôle FM qui rapportent ses propos, le député Jean Célestin Zouré, membre du groupe des 13 frondeurs de l'UPC-RD, s’exprimait devant la presse mardi 17 octobre 2017 à Garango.

«Moi je propose que Zéphirin accepte de se mettre de côté». C’est le conseil que donne Jean Célestin Zouré, un des 13 députés ayant quitté le groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC) début octobre pour fonder l’UPC-RD (Renouveau démocratique).

Cela permettra, d’après lui, la mise en place d’un directoire provisoire chargé de colmater les brèches. Ce directoire devra être constitué de «gens de bonne foi, sages, qui écoutent tout» et devant lesquels les protagonistes de la crise pourront s’expliquer à huis-clos.

«Chacun va savoir le problème qu'il y a entre nous. Ensuite, on convoque un congrès extraordinaire qui remet les instances en place. Et si Zéphirin Diabré veut encore être notre président, on le met président, s'il veut être notre candidat, on le met candidat, puis on l'accompagne», préconise le député-maire de la ville de Garango, dont les propos sont rapportés par Bagrépôle FM.

Pour rappel, la crise à l’UPC, parti du chef de file de l’opposition, est née quand Daouda Simboro, le président du groupe parlementaire a démissionné de son poste pour «convenance personnelle», avec 12 de ses camarades.

Ils indiquaient que leur départ est lié à «un mauvais traitement» de la part de certains cadres de la direction du parti.

Ils annonçaient la formation d’un nouveau groupe parlementaire l’«UPC-Renouveau démocratique», groupe qui dit rester dans l’opposition parlementaire.

La direction et des militants du parti, qui ne l’entendaient pas de cette oreille, réclament leur démission pure et simple.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir