Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

L’organisation du Baccalauréat session de 2022 au Burkina a été transférée du ministère de l’enseignement supérieur à celui de l’Education nationale de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN). Une première que ce département, non sans difficultés,  a réussi à mener à bien dans  un contexte de crise sécuritaire. Réunis en session bilan ce mardi 6 décembre à Ziniaré, les acteurs vont l’évaluer de fond en comble et formuler d’éventuelles perspectives.

Inscriptions tardives des candidats déplacés internes, délocalisation de centres d’examen, héliportage d’épreuves et d’examinateurs,  c’est dans cet environnement difficile imposé par la situation sécuritaire du pays, que s’est déroulé le Baccalauréat 2022 au Burkina.

Avec 142 652 inscrits dont 137 758 présents dans 535 jurys soit une baisse des effectifs de l’ordre de 8% par rapport à 2021, la session a  également impliqué 71 837 examinateurs et 980 encadreurs pédagogiques pour le choix des sujets et la supervision.

Le Secrétaire Général du MENAPLN,  a salué l’implication et le sacrifice des acteurs qui ont permis de relever un tel défi.  Il a surtout appelé à un bilan critique pour relever les insuffisances, convaincu qu’il est de la possibilité de mieux faire. Il voit d’ailleurs en cette session ‘’un moment de renforcement de  vos capacités en matière d’organisation des examens et concours scolaires en général  ‘’. La collaboration et l’expertise du ministère de l’Enseignement supérieur ont également été saluées. 

Au terme de cette session ce sont 7 573 766 250 F CFA mobilisés soit un coût moyen par candidat de  59 129 F CFA. Résultat, 56 635 admis soit un taux de succès de 41,11% contre 39,88% en 2021.

DCRP/MENAPLN

 

Sondage

Rien n'a été trouvé!

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé