Aujourd'hui,
URGENT
Mali: le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans revendique l'attaque contre le camp de la Minusma et de Barkhane
Asie: la Corée du Nord annonce la fin de ses essais nucléaires et balistiques (RFI)
Ouagadougou: 6 morts dans une bousculade à l'issue d'un prêche d'un prédicateur musulman
Football: le Français Arsène Wenger va quitter le club anglais d'Arsenal cet été, après vingt-deux saisons
Burkina: le président du Faso a reçu ce jeudi 19 avril les lettres de créances de 15 nouveaux ambassadeurs
Cuba: Miguel Díaz-Canel a été élu ce 19 avril 2018 nouveau président succédant à Raul Castro
Sahel: 216 établissements fermés dont 60 dans la région du Nord soit 20.000 élèves et 895 enseignants hors des classes
Afrique: 8 millions de personnes en insécurité alimentaire en Afrique de l'ouest (RFI)
Nahouri: la police saisit 750 kg de produits prohibés
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018

SOCIETE

Faisant suite à une information reçue le 20 janvier 2017, le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Baskuy a mis hors d’état de nuire une bande de malfaiteurs qui évoluaient dans la ville de Ouagadougou.


Le groupe est composé ainsi qu’il suit :

- SAWADOGO Inoussa, 29 ans, mécanicien domicilié au secteur 40 de Ouagadougou;
- SORE Zakaria, 38 ans, employés de commerce domicilié au secteur 38 de Ouagadougou;
- SAWADOGO Seydou, 42 ans, démarcheur domicilié au secteur 35 de Ouagadougou;
- ILBOUDO Moumouni, 39 ans, mécanicien domicilié au secteur 40 de Ouagadougou;
- COMPAORE Issaka, 32 ans, mécanicien domicilié au secteur 36 de Ouagadougou;
- SANKARA Ousmane, 45 ans, employé de commerce domicilié au secteur 38 de Ouagadougou.

Le groupe vole les engins à deux roues dans les domiciles privés et dans les lieux publics. Dans les domiciles privés, ils procèdent par effraction des portes. Dans les lieux publics, ils procèdent par observation des victimes et lorsque ces dernières s’éloignent de leurs engins, ils s’emparent desdits engins et disparaissent. Les vélomoteurs volés subissent des modifications par changement de couleurs, falsification des numéros de séries, habillage cumulé d’accessoires avant d’être vendus ou utilisés par les auteurs eux-mêmes. D’autres engins sont démontés ou vendus en pièces détachés.

Ce groupe a à son actif plusieurs cas de vols d’engins à deux (02) roues dans la ville de Ouagadougou et les biens suivants ont été saisis entre leurs mains :
• Treize (13) vélomoteurs toutes marques confondues;
• Trois (03) blocs moteurs;
• Des pièces de vélomoteurs (pose-pieds, capot, etc.)

C’est le lieu de dire merci à tous ceux qui, de près ou de loin, ne ménagent aucun effort pour nous donner les informations nécessaires au succès de notre mission.
Nous rappelons les numéros verts qui sont: le 17 pour la Police Nationale, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et 1010 pour le Centre National de Veille et d’Alerte.
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé