Aujourd'hui,
URGENT
HCR: le Burkina Faso accueille à ce jour près de 34.000 réfugiés dont 56% d'enfants.
Présidence : les rois de différentes localités reçus en audience le mardi 20 juin par Roch Kaboré.
Mali: une trentaine de morts dans des violences entre Peuls et Dogons dans le centre du pays.
Auto-emploi : le Programme d'autonomisation économique des jeunes et des femmes, crédité d'une enveloppe de 16,5 milliards de FCFA.
Auto-emploi : les jeunes et les femmes burkinabè invités à soumettre leurs demandes de financement dès le 26 juin.
Algérie: un père écope de 2 ans de prison ferme pour avoir suspendu son bébé dans le vide afin d’obtenir des «like» sur Facebook.
Ramadan: 462 infrastructures marchandes de Ouagadougou ont été contrôlées par le ministère du Commerce.
ONU : Zéphirin Diabré participe aux travaux de la 35ème session du Conseil des Droits de l'Homme actuellement à Genève, Suisse.
Centrafrique : accusés d’agressions sexuelles et de participation à des trafics, les Casques bleus congolais chassés de la Minusca.
Bac 2017: le doyen des candidats, Amadou Gazambé, 58 ans, passe l'examen pour la 11ème fois.

SOCIETE

Faisant suite à une information reçue le 20 janvier 2017, le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Baskuy a mis hors d’état de nuire une bande de malfaiteurs qui évoluaient dans la ville de Ouagadougou.


Le groupe est composé ainsi qu’il suit :

- SAWADOGO Inoussa, 29 ans, mécanicien domicilié au secteur 40 de Ouagadougou;
- SORE Zakaria, 38 ans, employés de commerce domicilié au secteur 38 de Ouagadougou;
- SAWADOGO Seydou, 42 ans, démarcheur domicilié au secteur 35 de Ouagadougou;
- ILBOUDO Moumouni, 39 ans, mécanicien domicilié au secteur 40 de Ouagadougou;
- COMPAORE Issaka, 32 ans, mécanicien domicilié au secteur 36 de Ouagadougou;
- SANKARA Ousmane, 45 ans, employé de commerce domicilié au secteur 38 de Ouagadougou.

Le groupe vole les engins à deux roues dans les domiciles privés et dans les lieux publics. Dans les domiciles privés, ils procèdent par effraction des portes. Dans les lieux publics, ils procèdent par observation des victimes et lorsque ces dernières s’éloignent de leurs engins, ils s’emparent desdits engins et disparaissent. Les vélomoteurs volés subissent des modifications par changement de couleurs, falsification des numéros de séries, habillage cumulé d’accessoires avant d’être vendus ou utilisés par les auteurs eux-mêmes. D’autres engins sont démontés ou vendus en pièces détachés.

Ce groupe a à son actif plusieurs cas de vols d’engins à deux (02) roues dans la ville de Ouagadougou et les biens suivants ont été saisis entre leurs mains :
• Treize (13) vélomoteurs toutes marques confondues;
• Trois (03) blocs moteurs;
• Des pièces de vélomoteurs (pose-pieds, capot, etc.)

C’est le lieu de dire merci à tous ceux qui, de près ou de loin, ne ménagent aucun effort pour nous donner les informations nécessaires au succès de notre mission.
Nous rappelons les numéros verts qui sont: le 17 pour la Police Nationale, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et 1010 pour le Centre National de Veille et d’Alerte.
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police