Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

SOCIETE

Un incendie s’est déclaré dans la forêt classée du Kou, communément appelé « la guinguette de Nasso », à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Bobo- Dioulasso, le mercredi 08 février 2017 dans la soirée. Plus de 15 ha de forêt sont partis en fumée. Les causes de l’incendie demeurent jusqu’ici inconnues.


« C’est autour de 8h30, hier, que j’ai été informé de l’incendie. Mais il paraît que c’est depuis la veille, dans la soirée, que les flammes ont commencé dans la forêt. Avec l’appui de quelques gendarmes et des sapeurs-pompiers, nous avons éteint le feu. Mais nous avons été surpris de voir un autre incendie dans la soirée... Les causes, nous les ignorons toujours ». Tels sont les explications livrées dans la matinée du vendredi 10 février dernier par le président du comité local de gestion de la forêt classée du Kou, Alexandre Sanou.

Ce dernier n’exclut pas l’hypothèse selon laquelle l’origine de l’incendie est du fait de visiteurs indélicats qui entrent frauduleusement dans la forêt, exploitant une fissure du mur de clôture, pour y camper et nager, alors que la nage est interdite à la guinguette depuis 2004.

Au vu des dommages constatés sur certaines espèces végétales et la faune, la forêt classée du Kou mérite une plus grande protection, surtout lorsqu’on sait que la guinguette représente aussi un important réservoir d’eau pour la nationale de l’eau (Onea).

Serge Maurille (Correspondant à Bobo Dioulasso) 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé