Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Le Syndicat national des agents des Finances (Synafi) a  entamé depuis le lundi 6 février 2017, un sit-in de 11 jours devant son ministère de tutelle, menaçant de poursuivre avec une grève de 120 jours, si toutefois les promesses de leur premier responsable ne sont pas tenues. Face à cette situation, le ministère de l’économie et des finances a dans un communiqué le mercredi 8 février, indiqué qu’il réitère sa volonté de poursuivre le dialogue en vue de l’instauration d’un climat de travail serein et apaisé au sein de ses structures.


Le Synafi réclame entre autre, le relogement  des agents dans de bonnes conditions de travail  et une meilleure répartition des postes. Dans le communiqué, le ministère en charge des Finances assure qu’il apportera «une réponse durable» au manque d’équité dans la répartition  du Fonds commun (primes), soulevé par le Synafi.

Le ministère précise que «la dynamique en cours, vise à réduire les écarts» entre les montants reçus par les agents  des régies des recettes et ceux reçus par les agents servant dans les autres structures du ministère. Il relève aussi que « des avancées ont été constatées à travers le paiement de la deuxième tranche de l’indemnité de responsabilité financière, l’amélioration du montant du Fonds commun du premier semestre 2016 alloué aux agents des structures autres que les régies de recettes, l’évacuation et le relogement des agents du bâtiment R+4 ».

Le ministère réitère donc sa volonté de « poursuivre le dialogue en vue de l’instauration d’un climat de travail serein et apaisé au sein de ses structures ». Il appelle par ailleurs, le Synafi au dialogue constructif et rassure tous les agents de sa ferme volonté de parvenir à une réponse durable à la question de l’équité dans la clé de répartition du Fonds commun.