Aujourd'hui,
URGENT
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  
Covid-19: la Banque africaine de développement accorde 27 millions de dollars à l’Union africaine pour renforcer l’Initiative de réponse. 

SOCIETE

Les ministres en charge des Transports et celui de la Santé ont animé le mardi 28 juillet 2020, une conférence de presse sur la réouverture des frontières aériennes.

Le 1er août prochain, le gouvernement burkinabè a décidé de la réouverture des frontières aériennes. C’est en prélude à cette ouverture, que le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, accompagné de celui de la Santé ont tenu a précisé les conditions qui régissent la reprise des activités aériennes. Pour le ministre en charge des Transports, Vincent T. Dabilgou, la décision de la réouverture des frontières aériennes a été prise en concertation avec tous les acteurs concernés. 

A ce jour, toutes les dispositions nécessaires sont prises au niveau des aéroports de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso en vue d’une reprise normale des activités aériennes.  «Les passagers ont l’obligation de se conformer aux dispositions sanitaires prises par les autorités du Burkina Faso au départ et à l’arrivée des vols», a indiqué Vincent T. Dabilgou, ministre en charge des Transports. 

Selon lui, il n’y aura pas de diminution des effectifs de passagers dans les avions mais pendant le voyage, les passagers ont l’obligation de porter des masques homologués. «Les filtres des avions permettent de renouveler l’air afin d’éviter toute contamination. Des expertises techniques ont confirmé avec l’OMS qu’il n’y aura pas de danger pour les passagers. Durant tout le voyage, les masques seront utilisés», a-t-il expliqué.   

Et le ministre de la Santé, Claudine Lougué de préciser, entre autres conditions, l’obligation de présenter avant tout voyage, son test PCR négatif, la prise obligatoire des températures des passagers par les différentes compagnies et la sensibilisation des passagers par les compagnies sur la Covid-19.

L’ensemble des informations relatives à la réouverture des frontières aériennes sont accessibles sur le site web du ministère la Santé