Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

SOCIETE

Suite au communiqué du Maire de la Commune de Ouagadougou Armand Roland Pierre Béouindé portant interdiction de vente d'animaux et de volaille en dehors des marchés à bétail et des espaces autorisés, la police municipale a mené une opération les 26 et 28 juillet 2020. Cette opération a permis de capturer et de mettre en fourrière au total 224 têtes de moutons.

La vente anarchique d'animaux est interdite dans la capitale. Et cette action de la police municipale répond à l'arrêté N°2020-163/CO/M/ DAJC du 22 juillet 2020 portant interdiction de vente d'animaux et de volaille en dehors des marchés à bétail et dans les espaces autorisés dans la commune de Ouagadougou. 

Dans un communiqué en date du 22 juillet 2020, la mairie de Ouagadougou rappelait que «la vente d’animaux et de volailles en dehors des marchés à bétail et des espaces autorisés est strictement interdite dans le territoire communal.» 

Une décision prise, expliquait le communiqué, pour faire respecter «la réglementation de l’occupation du domaine public, l’exercice de la profession de marchand fixe ou ambulant.»

 «Tout animal ou volaille en vente dans la rue ou en dehors des endroits sus-indiqués sera systématiquement confisqué par les services compétents de la Commune de Ouagadougou et vendu aux enchères publiques ou remis aux services publics en charge des œuvres sociales» prévenait le communiqué, publié à l’approche de la Tabaski, période à laquelle des marchands de bétail ou de volaille occupent les coins de rue et divers espaces.