Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Deux civils et quatre terroristes ont été tués hier 5 avril à Bassé (Bourzanga), la troisième attaque dans la zone en une dizaine de jours.

Le village de Bassé (7km de Bourzanga) a été attaqué hier 5 avril 2020 aux environs de 15 heures par des hommes armés non identifiés. Dans la riposte, les volontaires du village ont abattu 4 terroristes, ce qui a permis de repousser les assaillants qui sont répartis néanmoins avec leurs cadavres.

Du côté de la population, les assaillants ont tué un volontaire de 32 ans du village de Bassé et un autre jeune homme de 35 ans du village de Zana-moogo qui était de passage.

Selon les témoignages rapportés à l'AIB, le groupe armé qui écume la zone de Bourzanga serait fort d'environ 500 combattants. «Nous avons redouté une représaille dans la nuit du 5 au 6 avril eu regard au grand nombre des assaillants qui ont été aperçus» nous a précisé notre source.

Ce lundi matin, la population est sur le point d’enterrer les victimes. En rappel, 4 volontaires ont été abattus par des terroristes dans le village de Nafo le 2 avril dernier.

Le 4 avril un convoi de l’armée parti pour sécuriser l'enterrement des volontaires, est tombé dans une embuscade des terroristes, faisant 4 blessés et 2 morts. Cette recrudescence des attaques dans la commune de Bourzanga commence à semer la panique au sein de la population.

Agence d’information du Burkina