Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Après le Béninois Valentin Agon avec son produit "Apivirine", testé sur des malades du Covid-19 au Burkina Faso avec un résultat "satisfaisant", c'est au tour du formateur, chercheur burkinabè en phytothérapie et médecine, Hermann Sawadogo, de l'Association Wendkouni pour le développement de l'Afrique, de proposer un autre remède au Covid-19 aux autorités burkinabè.


Les produits que propose le pasteur Hermann Sawadogo sont faits à base de plantes. Ils sont de deux catégories. Le premier traite à titre préventif. Le second selon le pasteur, est en mesure de guérir les malades du Covid-19 dont le cas n'est pas grave en 7 jours maximum et 30 jours maximum pour les malades dont le cas est jugé grave. Ces produits qui selon Hermann Sawadogo permettront au monde entier de comprendre que de bonnes choses peuvent venir du Burkina, sont actuellement en essai clinique. En effet, le pasteur Sawadogo a été reçu ce lundi 30 mars 2020 par le ministre de la Recherche scientifique, Alkassoum Maïga et le Comité de riposte dirigé par le Pr Martial Ouédraogo.

Le pasteur Hermann Sawadogo totalise 11 années d'expériences dans la médecine à base de plante. Pour lui, au-delà des plantes "naturelles" qu'il utilise, c'est Dieu le créateur de l'humanité qui a et qui donne le pouvoir de guérir. "Je crois en Dieu et je crois que la guérison de cette maladie est possible avec nos produits faits à base de plantes", fait-il entendre.