Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

SOCIETE

Rentrant chez elle au soir du 17 décembre 2019, dame Bambara Charlotte était loin d’imaginer qu’elle était suivie par des individus aux sombres desseins. Après avoir tourné dans une ruelle insuffisamment éclairée, elle sera violemment accostée par des individus qui n’hésiteront pas à la poignarder avant d’emporter sa moto de marque Sirus.

Intervenu au moment où les services de Police de la région du Centre étaient engagés dans des opérations spéciales de sécurisation des populations à l’occasion des fêtes de fin d’année 2019, cet incident a été immédiatement pris en charge par les fins limiers du service régional de la police judiciaire du Centre (SRPJ-Ouaga). Leurs investigations appuyées par la collaboration citoyenne de personnes de bonne foi ont permis l’interpellation des agresseurs de dame Bambara et la récupération de sa moto entre leurs mains.

Dans la même nasse du SRPJ-Ouaga sont tombés deux autres réseaux de malfaiteurs. Opérant à l’aide d’armes blanches et d’armes à feu, ces derniers avaient choisi le vol comme leur sport favori. Ces ambitions ont tourné court à la suite de leur interpellation et de la saisie de leurs butins composés en majorité d’ordinateurs portables, de motos et de stupéfiants.

Les éléments précurseurs, les binômes opérationnels, de même que les receleurs de ces trois réseaux méditent sur leur sort entre les mains de la justice depuis la matinée de ce 17 janvier 2020.

-Effectuer toujours les déclarations de vol pour les biens volés,

-Signaler les lieux de vente d’objets d’origine douteuse aux services de sécurité,

-Alerter les services de sécurité et le voisinage si vous remarquez une présence suspecte aux alentours de vos domiciles, commerces et lieux de travail, tels sont les conseils pratiques donnés par le Commissaire de Police Galbané Sayibou, Chef SRPJ-Ouaga, à l’occasion d’un point de presse tenu le 17 janvier 2020 relativement à la mise aux arrêts de ces trois groupes de malfaiteurs.

En rappel, le 1010, le 16 et le 17 sont les numéros verts mis à la disposition des populations pour signaler toute situation suspecte aux services de sécurité.

SOURCE: POLICE NATIONALE DU BURKINA

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé