Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

SOCIETE

Le  journaliste  Koffi Amétépé est décédé ce samedi 21 décembre à Ouagadougou, selon une annonce faite par le ministre de la Communication sur son compte Facebook. Titulaire d’un doctorat en philosophie politique et enseignant à l’université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, Koffi Amétépé a collaboré pendant une dizaine d’années avec Fasozine.  

Titulaire d’une thèse de doctorat unique en philosophie morale et politique et d’un Diplôme d’études approfondies (DEA) en histoire de la philosophie et philosophie pratique obtenu à l’Université de Ouagadougou, Koffi Ametepé était enseignant-chercheur à l’Université Norbert Zongo.

Il a été également occupé le poste de chargé de cours à l’Université Joseph Ki-Zerbo ainsi que dans plusieurs universités privées du Burkina Faso. Conseiller technique en Communication du Président du Conseil National de la Transition (CNT) Chériff Sy en 2015, il a aussi occupé le poste de chargé de l’information et de la communication du Réseau national de lutte anti- corruption (REN-LAC) entre 2006 et 2007.

Koffi Amétépé a travaillé au sein de plusieurs rédactions. Au début des années 2000 comme reporter, rédacteur en chef délégué du défunt quotidien privé burkinabè «24 heures». En 2001, il rejoint le quotidien Le Pays où il restera quatre ans.

Il rejoint ensuite le Journal du Jeudi qu’il quittera seulement en 2014. Il travaille dans le même temps pour plusieurs journaux de la place dont les magazines Fasozine et Notre Afrik et collaborait aussi avec France télévision (AITV), TV5 et VPRO/Metropolistv, une télévision néerlandaise. Le Dr Koffi a longtemps collaboré avec l’Hebdomadaire Bendré. 

A sa famille, nous présentons nos condoléances. 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé