Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

21 policiers ont été licenciés du corps de la police du Burkina Faso, selon cette déclaration de l'Alliance police nationale. Ce syndicat dénonce une décision arbitraire et promet de se battre pour l'annulation de la sanction.

«Militants(es) et sympathisants(es), notre Police Nationale traverse une crise sans précédent. Malgré les décisions de justice rendues en faveur de APN et certains recours toujours en cours, APN a reçu le 30 octobre 2019 des arrêtés, datant du 18/10/2019 signés de Madame Maïmouna  Thiombiano, Secrétaire Général du Ministère de la Sécurité, portant licenciement de vingt et un (21) fonctionnaires de Police à compter du 06 Août 2019 pour abandon de poste.

Curieusement la notification a été faite par Maître Nabi B. Victor, Huissier de justice près les Cours et Tribunaux de Ouagadougou à la requête de de la Direction des Personnels(DP) de la Police Nationale .

En rappel tous ces arrêtés ont été pris le jour même du procès au Tribunal Administratif de Ouagadougou qui a délibéré le 09 Août 2019 et a suspendu la note d’affectation du 21 juin 2019.

Le paradoxe c’est que ces mêmes Policiers faisant objet de licenciement ont vu la régularisation de la note attaquée avec les affectations générales en date du 16 septembre 2019 avec comme délai pour rejoindre le 30 septembre 2019.

Comment alors peuvent-ils être licenciés pour compter du 06 août 2019 ? Chacun pourra se faire une idée sur la répression arbitraire et aveugle abattue sur les représentants d'APN.

APN qui a foi en la justice de notre pays, continuera de se battre pour la levée de toutes les sanctions arbitraires infligées à ses responsables et militants et pour le traitement de sa plateforme revendicative.

Le bureau APN invite l’ensemble des Policiers à la solidarité et à la mobilisation.

APN, S'UNIR POUR UNE POLICE EFFICACE!»

Le Secrétaire à la Communication et aux Relations Extérieures