Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Le président des États-Unis a annoncé, dimanche, la mort du chef de l'organisation État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, lors d'une opération militaire américaine dans le nord-ouest de la Syrie.

Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'organisation État islamique est mort. Le président américain Donald Trump l'a annoncé, dimanche 27 octobre, lors d'une allocution depuis la Maison Blanche.

Plus tôt dans la matinée, des médias américains avaient annoncé que le chef de l'organisation État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, aurait trouvé la mort dans un raid américain dans le nord-ouest de la Syrie.

"Quelque chose d'énorme vient de se passer !", avait alors twitté le président américain, dimanche 27 octobre.

Il avait ensuite prévenu qu'il ferait une annonce "très importante" à 9 h, heure locale (14 h, heure de Paris), depuis la Maison Blanche.

Washington avait promis une récompense de 25 millions de dollars pour la capture d'Abou Bakr al-Baghdadi, à la tête de l'organisation jihadiste État islamique depuis 2010, quand le mouvement n'était encore qu'une émanation d'Al-Qaïda en Irak.

Source France24