Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

Image d'illustration

SOCIETE

5 soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de ce jeudi 19 à ce vendredi 20 septembre 2019 dans une embuscade dans la zone de Toéni, province du Sourou (Boucle du Mouhoun). 

« Une patrouille militaire a été attaquée hier (jeudi) nuit lors d’une embuscade menée par des individus armés aux environs de Toeni (localité située dans la province du Sourou). Cinq soldats sont décédés et un autre élément a été blessé », a déclaré une source sécuritaire citée par l’Agence France presse (AFP).

Selon nos sources, 4 des 5 soldats tués sont issus du 25e Régiment parachutiste commando (RPC) basé à Bobo Dioulasso. Il s’agit d’un Caporal, d’un soldat de 1re classe et deux soldats de 2e classe. Le 5e soldat tombé est un adjudant chef issu du 23e régiment d'infanterie commando (RIC) de Dédougou.  Selon cette même source, la position de cinq autres soldats seraient inconnus au moment où nous bouclions ces lignes.