Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

©Dr

SOCIETE

Le ministère du commerce interdit désormais la vente des liqueurs et autres spiritueux dans des emballages plastiques et les petits conditionnements. Selon ledit ministère, cette mesure de lutte contre les boissons frelatées vise à préserver la santé de la jeunesse burkinabè.

Ils sont vendus dans de petits sachets plastiques à 100 FCFA l’unité ou plus dans quelques kiosques de fortunes dans plusieurs localités du pays. Ces boissons frelatées nuisent gravement à la santé de leurs consommateurs car échappant à tout contrôle sanitaire et par les services du département en charge du Commerce.

Désormais et à compter du 6 septembre, il est interdit de « produire, d’importer, de commercialiser de détenir, d’offrir à titre gratuit des liqueurs et autres boissons spiritueuses en sachets plastiques » sur toute l’étendue du territoire national. Cette mesure d’interdiction concerne aussi les bouteilles PET contenant ces mêmes produits de capacité inférieure à 30 centilitres.

Dans cette optique, le ministère du commerce informe que ses services compétents effectueront des opérations de contrôle en vue de procéder au retrait du marché des produits concernés et tout contrevenant s’exposera à des sanctions. Aussi, un numéro vert a été mis à la disposition des populations pour signaler le non respect de cette mesure.

Le ministère du commerce avait également annoncé la suspension des importations des huiles alimentaires et du sucre jusqu’à nouvel ordre dans le but de soutenir les industries locales.