Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

SOCIETE

Débuté le 27 février 2018, le verdict du procès du putsch manqué de septembre 2015  est attendu pour le lundi 2 septembre prochain à 10 heures. Après donc plus de 18 mois de débats contradictoires,  les 84 accusés connaîtront en principe leur sort ce jour.

Ce lundi 26 août 2019, le tribunal a énuméré les questions auxquelles, il apportera des réponses au cours du délibéré final. Entre autres, la chambre de première instance, au vu des preuves et des débats menés durant le procès, répondra par oui ou par non aux questions suivantes :

-L'accusé est-il coupable des faits d'attentat à la sûreté de l'État ?

-L'accusé est-il coupable en connaissance de cause d'avoir aidé ou assisté le général Gilbert Diendéré dans les faits d'attentat à la sûreté de l'État ?

-L'accusé est-il coupable étant Burkinabè d'avoir entretenu une intelligence avec une puissance étrangère ? 

-L'accusé a-t-il fourni de l'aide ou de l'assistance pour des faits de trahison ?

-La dégradation a été faite en bande organisée ?

-Existe-t-il des circonstances atténuantes ?

Pour les avocats de la défense, certaines questions sont à reformuler car l’actuelle formulation est de nature à culpabiliser déjà leurs clients. Mais pour la partie civile et le parquet militaire, cela n’entrave en rien la procédure et aux conclusions que parviendront les juges. 

Rendez vous a été pris pour le 2 septembre prochain à 10 heures pour le verdict final de ce procès marathon. 

En rappel, 84 personnes, dont 66 militaires et 18 civils, sont poursuivis, entre autres, pour attentat à la sûreté de l’État, meurtre, coups et blessures volontaires, dégradation volontaire de biens appartenant à autrui, trahison, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline militaire, violence et voies de fait sur autrui.  Parmi les 84 accusés, il y a les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé considérés comme les cerveaux présumés du coup de force manqué de septembre 2015. Le procureur militaire avait requis contre eux, la prison à perpétuité.

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé