Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SOCIETE

Trois policiers en mission de sécurisation d’un camp de réfugiés sont tombés après une embuscade tendue ce 15 août 2019 par des individus armés sur l’axe Djibo-Mentao, au nord du Burkina Faso,  selon ce communiqué de l’Alliance police nationale (APN), un des syndicats de la police. 

«Une attaque odieuse et barbare a été perpétrée dans la matinée du 15 août 2019 sur l’axe Djibo-Mentao contre une équipe de police qui se rendait à Mentao pour la sécurisation du camp des refugiés.

Cette barbarie infâme a causé la mort de nos trois collègues dont les sergents de police Rabo Rahim, Ouédraogo Florent et Dabilgou Charles et occasionné un blessé.

Suite à cette vilenie asymétrique dont les auteurs n’ont pas encore été identifiés, APN adresse ses sincères condoléances aux familles de nos braves disparus et souhaite un prompt rétablissement au blessé.

APN invite l’ensemble des forces de défense et de sécurité à la solidarité et à la fraternité en mutualisant leur force pour plus d’efficiences.

Que nos FDS ne se laissent pas ébranler par une telle ignominie. Bien au contraire, ces évènements nous exhortent à redoubler d’ardeur et de vigilance pour faire échec à de tel projet.

Aux populations des villes et des campagnes, APN rappelle que leur collaboration est indispensable car l’information est un facteur très déterminant dans l’anticipation contre la survenue de ce genre de tragédie.

Enfin, APN réitère son interpellation aux autorités burkinabè sur la nécessité de réadapter l’équipement des policiers afin qu’ils puissent faire face aux défis sécuritaires actuels.»

Le Secrétariat à la Communication et aux Relations Extérieures

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé