Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

SOCIETE

Le réseau d’initiatives des journalistes (RIJ) a organisé une conférence de presse ce vendredi 9 aout 2019 à Ouagadougou pour annoncer le lancement officiel de la 3e  édition du prix Pax Sahel pour le journalisme sensible au conflit (JSC). 

Depuis 2017 et avec l’appui de ses partenaires comme la Deutsche Welle Akademie et l’ONG EIRENE, le Réseau d’initiatives de journalistes (RIJ) a initié un projet dénommé : « appui aux médias pour la prévention et la gestion des conflits au Burkina Faso ». C’est dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet que le RIJ a lancé le prix Paxsahel pour le journalisme sensible aux conflits (JSC).

C’est un concours destiné aux journalistes des 3 pays du sahel, à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Il vise à récompenser trois meilleurs journalistes qui auraient fait preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information lié aux conflits.  Les 3 meilleures œuvres dans les catégories suivantes seront récompensées : la radiodiffusion, la télévision (mojo)  et la presse écrite (presse en ligne). 

Les œuvres doivent être en français et avoir été produites, publiées ou diffusées entre le 1er Décembre 2018 et le 31 octobre 2019.

Les innovations ont été apportées pour cette édition 2019. Selon Romaine Zidouemba, coordonnatrice du RIJ, « l’innovation majeure est l’internationalisation du prix paxSahel. Le Mali et le Niger se sont ajoutés au pays organisateur le Burkina. Aussi, trois prix seront décernés à cette 3ème édition alors qu’aux éditions précédentes, il n’y avait qu’un seul prix, toutes catégories confondues ». 

Le RIJ est une organisation de journalistes crée en 2001 dans l’esprit qu’un journalisme de qualité est indispensable à la promotion de la démocratie et du développement. La cérémonie de récompense se tiendra le 29 novembre 2019 à Ouagadougou.