Aujourd'hui,
URGENT
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer
Tunisie: l'universitaire Kaïs Saïed élu président au second tour de la présidentielle (Sondages)
Nobel: le prix Nobel de la paix attribué au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed
Tunisie: la justice a décidé de libérer le candidat à la présidentielle Nabil Karoui, en détention pour des soupçons de fraude fiscale
Fonds mondial: le montant des 14 milliards de dollars pour éradiquer le Sida, la tuberculose et le paludisme d'ici à 2030 a été atteint

©présidence du Faso

SOCIETE

La mémoire du Naaba Sonré, Dima de Boussouma, le député Salfo Théodore Ouédraogo décédé hier mardi 30 juillet 2019 à l’âge de 78 ans, est honorée ce mercredi 31 juillet 2019 à Boussouma, son royaume (Région du Centre-Nord).  Tous les corps constitués de l’Etat et l’ensemble de la population lui rendront un dernier hommage avant la levée du corps prévue pour ce jeudi 1er aout.

Après son décès, les hommages ne se sont pas fait attendre. Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a salué la mémoire d’« un grand défenseur des valeurs cardinales de la tradition et de la démocratie dans notre pays ».  « C’est donc une immense perte pour son royaume et le Burkina Faso tout entier. En cette circonstance douloureuse, je présente mes condoléances les plus attristées à la famille éplorée. Que l’esprit de paix et de tolérance qu’il a toujours incarné puisse régner dans le royaume de Boussouma et dans l’ensemble du territoire national » a jouté le président du Faso.

Pour Bénéwendé Stanislas Sankara, président de l’Union pour la Renaissance (Unir-PS) et par ailleurs, premier vice-président de l’Assemblée nationale, « le Burkina Faso vient de perdre à nouveau un illustre fils, un grand serviteur, un avant-gardiste de la tradition ».

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboigo, apprécie surtout l’homme pour sa conviction et le fait « qu’il ne mâche jamais ses mots ». Pour lui, il était un exemple pour la démocratie burkinabè.

Né en septembre 1941, Salfo Théodore Ouédraogo à l'Etat civil a été intronisé en décembre 1967 comme 31e roi de Boussouma, un des 5 principaux royaumes mossis. Il totalise 52 ans de règne sur le trône de Boussouma. Il était régulièrement élu député de la IIe  République à nos jours. Il était actuellement député pour le compte de sa formation politique, le Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS).

 

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé